Key Message Update

Une insécurité alimentaire aiguë Stress (Phase 2 ! de l’IPC) dans le nord du pays grâce à l’assistance en cours

Juillet 2018

Juillet - Septembre 2018

Carte de la situation de securite alimentaire: Stresse ! (Phase 2 de l'IPC)

Octobre 2018 - Janvier 2019

Carte de la situation de securite alimentaire: Minimal (Phase 1 de l'IPC)

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

Messages clés

  • Nonobstant des cumuls pluviométriques saisonniers entre le 1er avril et le 10 juillet, globalement déficitaires sur la majeure partie du pays, la bonne répartition spatiale des pluies au cours de la première décade de juillet a permis une intensification des opérations de semi. Dans la moitié sud du pays, les prospections des services phytosanitaires ont relevé plus de 17 000 ha de cultures (maïs et sorgho principalement) attaqués par la chenille légionnaire avec des taux d’infestation moyens de 60 pour cent pour cent. A peine 40 pourcent pour cent de ces superficies ont bénéficié d’un traitement chimique par insuffisance de produit. Par ailleurs, on assiste à une recrudescence de la maladie de fièvre aphteuse bovine dans toutes les régions avec un taux de morbidité dépassant 8 pour cent.

  • Les opérations de distribution de vivres et de vente à prix subventionné de céréales, favorisent la mise à marché des stocks commerçants et par conséquent un approvisionnement moyen des marchés. Néanmoins, en comparaison à la moyenne des cinq dernières années, les prix des céréales de base continuent d’être en hausse, moyenne de 16 pour cent pour le maïs, 26 pour cent pour le mil et 22 pour cent pour le sorgho. Des hausses atypiques dépassant 30 pour cent sont observées sur quelques marchés aussi bien dans les zones de grande production (Djibasso, Douna, N’Dorola, Faramana, Diapaga) que dans les zones structurellement déficitaires du nord (Dori, Gorom-Gorom, Titao, Gayéri).

  • L’assistance alimentaire en cours (distribution de vivres par le PAM et le CONASUR, la distribution de cash par le PAM, la FAO et les ONGs) et concentrée dans les zones de moyens d’existence 8 ; 7 et 5, touche respectivement 37 ; 26 et 24 pour cent des populations pauvres et répond au moins à 92 pour cent de leur besoin. Grace à ces interventions et aussi à l’opération de vente de céréales à prix subventionné et à la disponibilité de produits de cueillette, la majorité des ménages pauvres ont accès à deux repas par jour. Toutefois, du fait que leur dépendance des marchés a été plus longue et difficile, ils ont vendu plus d’animaux que d’habitude. Ce qui limite leurs moyens d’existence et les place en insécurité alimentaire aiguë Stress (Phase 2 ! de l’IPC).

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo