Skip to main content

Amélioration des conditions sécuritaires au Centre-est favorisent une relance de la saison A

  • Mise à jour sur la sécurité alimentaire
  • République démocratique du Congo
  • Août 2018
Amélioration des conditions sécuritaires au Centre-est favorisent une relance de la saison A

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • SITUATION ACTUELLE
  • SUPPOSITIONS MISE À JOUR
  • PERSPECTIVES ESTIMÉES JUSQU'EN JANVIER 2019
  • Messages clé
    • Le mois d’août 2018 marque le démarrage des activités de préparation de terre pour la saison agricole A dans le Centre-est et le Nord-est et le début de la période de soudure annoncée plus précoce que d’habitude. Les prédictions climatiques énoncées sont en faveur d’une pluviométrie favorable par rapport à la campagne précédente ; ce qui favoriserait le cycle végétatif des principales cultures de base.

    • Les effets liés à la récente apparition de la maladie à virus Ebola dans les provinces du Nord-Kivu (Beni) et de l’Ituri (Mambasa) sur les moyens d’existence des ménages restent encore faiblement perceptibles à ce jour avec une tendance à la stabilité. On compte à 20 août, 27 cas probables contre 75 cas confirmés avec un total de 32 décès confirmés et 27 décès issus des cas probables.

    • Dans la province du Maniema, la réactivation simultanée des plusieurs groupes armés, qui s’affrontent entre eux et contre les FARDC depuis mai 2018 a occasionné à ce jour, le déplacement de près de 34 300 personnes qui n’ont pas eu accès à leurs terres pour la prochaine saison agricole. La persistance de cette situation exposerait les populations à des crises alimentaires certaines dans les mois à venir.


    SITUATION ACTUELLE

    Situation sécuritaire et mouvements des populations : La situation sécuritaire en République Démocratique du Congo continue d’être marquée par une crise aigüe sur une large partie du territoire national, qui se manifeste de manières variées dans diverses zones. Dans certaines zones, l’amélioration du contexte sécuritaire a contribué à des mouvements de retours notamment dans la région des Kasaï, les provinces du Sud Kivu, le Tanganyika et l’Ituri où on estime à plus de 43 pourcents des personnes déplacées déjà retournées dans ces zones. Cependant, dans la province du Nord Kivu et du Maniema, on assiste au déplacement de 32 400 personnes suite aux affrontements entre les forces régulières et les différentes factions Mai Mai.

    Apparition des nouvelles poches d’insécurité : La recrudescence des attaques des groupes armés dans les territoires de Kasongo et Kibombo au Maniema jadis stables, détériorent la situation humanitaire dans cette province et compromet la reprise agricole dans cette zone. Notons aussi que dans la Zone des montagnes agropastorales de la province de Sud Kivu, au territoire d’Uvira, les derniers affrontements interethniques de Juin 2018 ont occasionné les déplacements d’environ 76 000 personnes, l’extermination du cheptel bovin et la destruction des récoltes. Cette situation pourrait avoir des effets négatifs immédiats sur la sécurité alimentaire des populations en cette période de transhumance pour les éleveurs et de préparation de la saison agricole A pour les agriculteurs dans cette zone considérée comme le grenier agropastoral du Sud Kivu.

    Saison agricole et perspectives des pluies : Selon les prévisions de la NOAA, les précipitations seront normales durant la prochaine saison agricole. Cependant, bien que les travaux préparatoires de champs aient débuté, l’accès aux intrants agricoles reste un challenge notamment pour les ménages retournés.

    Période de soudure précoce : Etant donné que la récolte de la saison B était inférieure à la moyenne dans les parties Nord-est et Centre-est du pays, les stocks constitués par les ménages n’ont durée en moyenne que 1 à 2 mois au lieu de 3 à 4 mois habituellement. De ce fait, la période de soudure qui devrait avoir lieu à partir du mois de septembre a commencé de manière précoce au mois d’août en cours, ce qui pourrait amener les ménages à développer des stratégies de survie de plus en plus dommageables.

    Disponibilité alimentaire et Situation des marchés :  En raison du niveau de production inférieure à la moyenne en saison agricole B, la disponibilité alimentaire sur les marchés locaux est faible notamment dans les milieux ruraux de la partie Est du pays. Les prix des principaux produits alimentaires sur des nombreux marchés ont tendance à la hausse notamment dans le Sud Est du pays. A Kamina dans la province du Haut Katanga par exemple, le prix de maïs au mois de Juillet a connu une hausse de près de 20 pourcents par rapport au mois précédent. Les importations des pays voisins devront être déterminantes dans le maintien de la stabilisation des prix jusqu’à la prochaine récolte.

    Epidémie d’Ebola : Elle est déclarée à la lisière des provinces du Nord Kivu et Ituri. Jusqu’à présent, aucune restriction officielle sur les échanges entre la zone touchée par le Virus d’Ebola (localité de Mangina et Mandima) et les autres territoires et/ou pays frontaliers n’a été observée. Les activités se déroulent normalement comme avant. Cependant si cette situation perdure, elle pourrait avoir des conséquences multiples notamment sur la circulation des personnes, des biens et le comportement des marchés dans cette zone où prolifèrent les groupes armés.

    Peste de petits ruminants : Depuis le mois d’Avril passé, on observe à une résurgence de la peste de petits ruminants dans les territoires de Masisi et Rutshuru dans la province du Nord Kivu. Les localités de MUKORE, RUHENGERI, GAHUMBA et RUSINGA sont considérées comme épicentre de cette épidémie animale qui a causée décimée plus de 1635 chèvres et moutons appartenant à quelques 360 ménages. Cette épidémie cause de grandes pertes aux moyens d’existence de ces ménages vivants dans les montagnes agropastorales.

    Assistance humanitaire : Les acteurs humanitaires commencent progressivement à apporter leurs appuis aux populations dans les zones affectées. A titre d’exemple le PAM et ses partenaires ont assistés 661 238 personnes dans différentes provinces notamment au Kasaï, Au Tanganyika, en Ituri, dans les Nord et le sud Kivu ; D’autres acteurs (ACTED, OXFAM, CARE, Christian Aid,) ont aussi apporté diverses assistances aux vulnérables. Cependant, le niveau d’assistance par rapport au besoin reste faible. A Djugu dans l’Ituri, on estime à moins de 17 pourcents des ménages qui pourront recevoir l’assistance pour la relance agricole de la part de la FAO et de World Relief sur la totalité des ménages en besoin.


    SUPPOSITIONS MISE À JOUR

    La situation actuelle n’a pas affecté les hypothèses utilisées dans le développement du scénario FEWS NET le plus probable pour la période de Juin 2018 à Janvier 2019. Un examen complet du scénario est disponible dans le rapport sur les perspectives de Juin 2018 à Janvier 2019 posté sur le site de FEWS NET.


    PERSPECTIVES ESTIMÉES JUSQU'EN JANVIER 2019

    Les récoltes de la saison agricole B (Mars-Juin) étaient inférieures à la normale suite à l’abandon des cultures causé par des mouvements des populations et des aléas climatiques. Cette situation est exacerbée par les faibles récoltes des saisons agricoles précédentes dans la région des Kasaï et la province de Tanganyika.

    En cette période culturale, on assiste aux travaux de préparation des champs dans le Nord-est et le Centre-est notamment les Kasaï, le Sud Kivu, le Tanganyika et l’Ituri. Si ces travaux se poursuivent sans entrave, cela pourrait assurer des bonnes perspectives des récoltes bien que l’accès aux semences et aux outils aratoires pour ces ménages retournés reste un chalenge important.

    Etant donné la faible disponibilité durant la période comprise entre octobre et décembre 2018, les ménages feront de plus en plus recours à des stratégies de survie comme la diminution du nombre de repas journalier, la consommation des aliments moins coûteux et moins préférées, etc., et dépendront plus de l’achat au marché.

    Cependant, à partir de la deuxième quinzaine du mois de décembre prochain, la récolte verte pourrait améliorer l’accès aux aliments et la sécurité alimentaire des ménages.

    Eu égard à ce qui précède, globalement, les provinces de Kasai, Tanganyika, Ituri (Djugu), Sud Kivu, Maniema resteront en phase de Crise (Phase 3 de l’IPC) alors que les autres entités dans le sud-est, centre du pays, et partis de Nord Kivu et Sud Kivu seront en Stress (Phase 2 de l’IPC).

    Figures DRC seasonal calendar  In the northeast part of DRC: cassava harvest if year-round. Rainy season is from mid-February until J

    Figure 1

    Source: FEWS NET

    Cette mise à jour des perspectives sur la sécurité alimentaire présente une analyse des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée au cours des six prochains mois. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top