Skip to main content

Démarrage à temps de la saison A 2021/2022 dans le nord-est et le centre-est du pays

  • Mise à jour des messages clés
  • République démocratique du Congo
  • Septembre 2021
Démarrage à temps de la saison A 2021/2022 dans le nord-est et le centre-est du pays

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Le lancement de la campagne agricole A 2021/2022 fait suite à une saison agricole précédente moins performante. Avec les conditions agro climatiques annoncées favorables, les ménages agricoles, ont démarré la campagne avec le semis des principales cultures vivrières. Vu les difficultés d’accès aux intrants en lien avec les restrictions de la COVID-19 notamment la réduction des importations des semences, la difficulté de conserver les semences et l’insécurité persistante dans les zones de conflits, on pourrait s’attendre en fin de saison à des récoltes moins performantes que celles de l’année passée ; ce qui réduirait les disponibilités sur les marchés locaux.

    • Depuis le début du mois de septembre 2021, La pandémie de COVID-19 est en phase de décroissance en termes du nombre des nouvelles contaminations enregistrées. Selon le Ministère de la santé, on constate une baisse des nouvelles contaminations à la COVID-19 passées de 50 à 20 cas par jour et le taux de positivité des tests de 3 pourcents à 1,9 pourcent. Cette situation a permis au gouvernement de relaxer les restrictions imposées pour réduire la contamination et ainsi favoriser la reprise économique des activités informelles exercées essentiellement par les ménages pauvres.

       

    • La situation humanitaire reste préoccupante dans l’est du pays à la suite des conflits armés et intercommunautaires qui continuent à causer d’importantes vagues de déplacement des populations. A cela s’ajoute l’épidémie de choléra déclarée dans les provinces de Tanganyika (281 cas enregistrés en date du 24 septembre) et du Sud-Kivu (90 cas enregistrés en date du 10 septembre), alors qu’une autre épidémie de la méningite sévit actuellement dans la province de la Tshopo où plus de 608 cas ont été enregistrés en date du 20 septembre. Ces épidémies qui surviennent en plein cycle cultural pourraient avoir un impact sur la capacité des ménages à couvrir la saison agricole en cours.

    • Certaines provinces (Tanganyika, Lomami, Sankuru, Kasaï oriental, Kasaï, Maniema, l’ex-Katanga) où les ménages ont une consommation alimentaire minimalement adéquate, avec usage des stratégies de stress seront en situation de Stress (Phase 2 de l’IPC). En revanche, les zones de conflits à l’est du pays qui connaissent les effets des crises prolongées resteront en Crise (Phase 3 de l’IPC), il s’agit notamment de l’Ituri, le Sud-Kivu (Uvira, Fizi) et le reste du Nord-Kivu. Enfin, les provinces de Haut-Uele, Bas-Uélé, Tshopo qui n’ont pas connu des chocs importants resteront en phase Minimale (Phase 1 de l’IPC).

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top