Skip to main content

Résurgence des conflits dans les bassins de production agricoles du Nord-Kivu et du Sud-Kivu

  • Mise à jour des messages clés
  • République démocratique du Congo
  • Mai 2019
Résurgence des conflits dans les bassins de production agricoles du Nord-Kivu et du Sud-Kivu

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Selon les prévisions climatiques de la NOAA, les précipitations sur la RDC bimodale dans l’Est seront inférieures à la moyenne jusqu'à la fin de la saison B (janvier à juillet) en cours dans le Nord-est et Centre-est avec un cumul de 90 pourcents de la normale. Cette situation présage des récoltes moyennes spécialement pour les vivriers dans le Rutshuru et le Masisi au Nord Kivu. 

    • Au cours des trois derniers mois, différents groupes armés multiplient des attaques et des exactions dans les territoires de Masisi et Rutshuru au Nord-Kivu, tandis que dans les territoires voisins (Beni et Lubero), on observe une perturbation globale des activités agricoles et un accès limité aux moyens d’existence par les populations. Cette situation pourrait compromettre la production agricole dans cette partie de l’Est considérée comme grenier agricole de la région.

    • Les affrontements inter-ethniques qui continuent entre les Banyamulenge et Banyindu dans la commune de Minembwe, province du Sud-Kivu, ont occasionné le déplacement d’environ 20,000 ménages depuis mars 2019, abandonnant leurs moyens d’existence. Cette situation arrive en période charnière de transhumance pour les éleveurs et de préparation de récolte pour les agriculteurs en cette saison B en cours, ce qui rendrait la période de soudure plus précoce que d’habitude.

    • En dépit des efforts du gouvernement et des acteurs humanitaires, la maladie à virus Ebola dans la partie Nord-est du pays persiste, le mécanisme de riposte est saboté par certains groupes armés y opérant. On note, à ce jour, l’augmentation des nouveaux cas confirmés qui va d’une moyenne de deux cas par semaine au premier trimestre à huit cas par semaine actuellement. Cette situation réduit la participation des ménages aux activités agricoles et présage court terme, des faibles disponibilités alimentaires dans cette région.

    • La poursuite des activités des grandes récoltes de la campagne agricole 2018-19 dans la partie Sud-est du pays coïncide à l’interdiction d’importation du mais de la Zambie, ce qui limitera les disponibilités pour ce produit    dont la dépendance à la Zambie est estimée à 70 pourcents.  Cela pourrait faire augmenter les prix du maïs sur les marchés du Sud-est et limiter son accès aux ménages.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top