Skip to main content

Poursuite des violences dans le nord-est durant la période de récolte de la saison A

  • Mise à jour des messages clés
  • République démocratique du Congo
  • Janvier 2023
Poursuite des violences dans le nord-est durant la période de récolte de la saison A

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Depuis mi-décembre 2022, on assiste à la récolte de la saison A pour les principales cultures vivrières dans le nord-est et le centre-est du pays. Malgré la faible participation des ménages à cette saison agricole A du fait de l’insécurité, des restrictions diverses et des inondations dans la zone nord-ouest du pays, les présentes récoltes devront tant soit peu améliorer la situation alimentaire des ménages au cours des deux prochains mois.

    • La situation humanitaire en RDC continue à se dégrader alors que le nombre de personnes en déplacement ne cesse d’accroitre. Les épidémies de choléra et rougeole se propagent parmi ces populations en mouvement sans une riposte efficace. Selon le ministère de la Santé, près de 700 cas de rougeole sont déjà notifiés dans la zone de santé d’Oicha en territoire de Beni alors et qu’en moyenne environ 600 cas de choléra enregistrés par semaine dans les camps de déplacés à Nyiragongo. Ceci exacerbe la situation humanitaire dans un contexte de baisse de l’assistance liée au faible financement du plan de réponse humanitaire pour Rutshuru. 

    • En décembre 2022, les prix de principaux produits alimentaires locaux et importés sont restés stables par rapport au mois de novembre 2022; mais comparés à la même période  de l'année précédente , ils sont en hausse à des proportions variant entre 10 et 43 pourcents. En dépit de cette stabilité observée sur les vivriers avec les récoltes de la saison A, l’accès alimentaire à une bonne partie des ménages pauvres, n’ayant pas cultivé du fait de leur déplacement reste une préoccupation majeure, notamment dans la région de l’est en conflits continus. 

    • En dépit des accords de Luanda qui recommandent aux rebelles du M23 entre autres, de se retirer des territoires conquis, les affrontements continuent entre cette rébellion et les milices locales à Rutshuru et dans le Masisi et les  déplacements des populations se poursuivent. En début janvier 2023, près de 1000 nouveaux ménages déplacés ont été accueillis dans le camp de Kanyarutshinya dans le Nyiragongo.  Selon OCHA, un total de 554 000 personnes se sont déplacées depuis le début de la crise M23, avec une faible probabilité pour la majorité, de participer à la prochaine saison agricole. 

    • En cette période de récoltes dans le nord-est et le centre-est du pays, les provinces de Bas-Uele, Haut-Uele et Tshopo sont en Minimale (Phase 1 de l’IPC) tandis que les populations des zones de conflits qui connaissent des déficits de consommation alimentaire à savoir les provinces de Kasaï, Maniema, Tanganyika, Ituri, Nord-Kivu et Sud-Kivu sont en Crise (Phase 3 de l’IPC). Certaines zones de santé de Rutshuru et de Djugu qui connaissent d'importants déficits de consommation alimentaire se retrouvent en phase d’urgence (Phase 4 de l’IPC). En revanche, les zones avec une consommation alimentaire minimalement adéquate (Maniema, Lomami, Lwalaba…) restent en Stress (Phase 2 de l’IPC).

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top