Skip to main content

Intensification de violence dans le nord-est durant la période de récolte de la saison A

  • Mise à jour des messages clés
  • République démocratique du Congo
  • Janvier 2022
Intensification de violence dans le nord-est durant la période de récolte de la saison A

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Depuis la mi-décembre 2021, on assiste à la récolte de la saison A pour les principales cultures vivrières dans les parties nord-est et centre-est du pays. Malgré la faible participation des ménages à cette saison agricole A du fait de l’insécurité et des restrictions COVID-19, les présentes récoltes devront améliorer la consommation alimentaire des ménages des zones affectées de l’est dans les deux prochains mois.

    • Le territoire d’Uvira connait une escalade de violence depuis décembre 2021, à la suite des affrontements entre différents groupes armés Burundais notamment le RED Tabara et Imbonerakure qui s’affrontent sur le sol congolais, lesquels ont occasionné des nouveaux déplacements. Selon OCHA, 23.145 personnes se sont nouvellement déplacées en  décembre 2021, s’ajoutant aux 128 000 déjà existant et représentant une augmentation de 19 pourcent depuis octobre 2021, sur un total actuel de 152 145 déplacés recensés dans le territoire. Cette dernière crise présage des conditions difficiles pour ces déplacés qui ne pourront participer à la prochaine saison B.

    • En dépit de la prorogation de l’état de siège et l’offensive des FARDC appuyée par l’armée ougandaise, les populations des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri continuent à subir les exactions des groupes armés et se déplacent constamment. Selon le dernier rapport RRM dans la zone, le territoire de Beni a enregistré 13.141 ménages nouvellement déplacés durant la période novembre- décembre 2021, privés des récoltes de la saison agricole A, ces ménages vivent de la solidarité des communautés d’accueil et de l’assistance humanitaire  pourraient manquer le début de la saison agricole B. A la prochaine soudure d’avril à mai,  on pourrait s’attendre à une détérioration sévère de la consommation alimentaire auprès de ces groupes de population. 

    • Malgré l'augmentation des nouveaux cas de COVID-19 à la mi-décembre 2021 suite au variant Omicron, la situation épidémiologique de la pandémie semble être sous contrôle. Le nombre de nouveaux cas diminue sensiblement ainsi que que les taux de positivité des tests et de mortalité.  Cependant, la couverture vaccinale reste très faible sur l’ensemble du pays éloignant la RDC de toute possible immunité collective. Malgré cela, on pourrait s’attendre à un assouplissement de restrictions néfastes contre certains moyens d’existence ; ce qui pourront améliorer les revenus des ménages et l’accès alimentaire. 

    • En ce mois de janvier qui démarre avec la période des récoltes sur l’ensemble de la partie nord-est et centre-est du pays, les provinces de Bas-Uele, Haut-Uele et Tshopo sont en Minimale (Phase 1 de l’IPC) tandis qu’une bonne partie du centre-est (Sankuru, Maniema et une partie du Sud-Kivu) fait face à une situation de Stress (Phase 2 de l’IPC), exceptés les provinces de Tanganyika et le Sud du Kasaï (Kamonia) et du Kasaï Central (Luiza) qui sont en Crise. A cela s’ajoute les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu également en situation de Crise (Phase 3 de l’IPC).

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top