Skip to main content

Les récoltes de la saison A améliorent la consommation alimentaire des ménages à l’est du pays

  • Mise à jour des messages clés
  • République démocratique du Congo
  • Janvier 2021
Les récoltes de la saison A améliorent la consommation alimentaire des ménages à l’est du pays

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • La République Démocratique du Congo (RDC) fait face à une nouvelle vague de contaminations de COVID-19 depuis les deux derniers mois et à une augmentation du nombre de cas estimée à 62% par rapport au mois précèdent (ministère de la Santé). Par conséquent, il y a lieu de craindre un durcissement des mesures ce qui rendrait les échanges informels transfrontaliers encore plus difficiles, affectant les ménages pauvres et très pauvres.

    • Depuis mi-décembre 2020, on assiste à la récolte de la saison A pour les principales cultures vivrières dans les parties nord-est et centre-est du pays. Malgré la faible participation des ménages à cette saison agricole A du fait de l’insécurité et des restrictions COVID-19, les présentes récoltes devront un tant soit peu améliorer la situation alimentaire des ménages des zones affectées de l’est dans les deux prochains mois. 

    • En janvier 2020, l’arrivée massive de réfugiés centrafricains sur le sol congolais estimés, selon le UNHCR à quelques 60 000 personnes dans la province de l’Oubangui, à l’extrême nord-ouest du pays, à l’issue des violences post-électorales en République Centrafricaine viendra à nouveau fragiliser la situation humanitaire dans cette zone du nord où se trouvent déjà des réfugiés centrafricains et qui subit l’impact socioéconomique de la COVID 19. Une assistance humanitaire immédiate est requise pour répondre aux besoins aigus de ces populations en déplacement, en plus de l’assistance déjà apportée par différentes organisations.

    • Sur l’ensemble de la partie de l’est analysée, les zones en crise situées dans l’Ituri, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, le Tanganyika resteront en situation de crise (phase 3 de l’IPC) du fait de la poursuite des conflits et du niveau de production estimé encore inférieur à la normale. Les autres zones du centre-est, moins perturbées par l’insécurité et qui ont entreprit une campagne agricole plus ou moins normale, seront en situation de stress (phase 2 de l’IPC). Il s’agit des provinces de Sankuru, du Maniema et de la région des Kasaï. Les zones du nord dans leur stabilité relative resteront en situation minimale (phase 1 de l’IPC).

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top