Skip to main content

Accalmie relative dans les zones de conflits durant cette période de récolte de la saison A

  • Mise à jour des messages clés
  • République démocratique du Congo
  • Janvier 2019
Accalmie relative dans les zones de conflits durant cette période de récolte de la saison A

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Depuis mi-décembre 2018, on assiste à la récolte de la saison A dans le Nord-est et le Centre-est du pays. Comparativement à l’année précédente, la production est estimée moyenne du fait des bonnes conditions agro-climatiques observées durant la saison dans les principaux bassins de production. Cette production pourrait occasionner une amélioration de la durée des stocks alimentaires des ménages et partant, une disponibilité en semences pour la saison agricole prochaine.

    • En dépit de la tendance au retour observée en 2018, et selon une enquête récente de MSF de décembre 2018, les familles déplacées de Djugu dans l’Ituri estimées à près de 40 000 personnes, et particulièrement celles de l’aire de santé de Nizi continuent à vivre dans une situation humanitaire alarmante et de précarité extrême du fait de la reprise des hostilités dans la zone.  On note des taux de mortalité de plus en plus élevé particulièrement chez les enfants de moins de 5 ans. (3,6/10 000).  Cette situation qui a privé les ménages des deux saisons agricoles successives pourraient évoluer de manière extrêmement préoccupante.

    • La saison des pluies d'octobre 2018 à mars 2019 a commencé avec près d’un mois de retard dans l’ensemble des pays du Sud de l’Afrique notamment la Zambie, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud, avec des précipitations nettement inférieures à la moyenne. Cette situation présage d’une faible performance des récoltes dans ces pays dont dépend la province du Haut-Katanga en RDC et va impacter sur les disponibilités en maïs dans cette zone déficitaire qui dépend à près de 70 pour cent des importations en provenance de la Zambie et l’Afrique du Sud.

    • Mis à part le territoire de Beni où les exactions des groupes armées se poursuivent, on assiste actuellement à une accalmie relative depuis le mois de Décembre 2018 sur la quasi-totalité des zones de conflit en RDC. Cette accalmie est consécutive à la reddition des milliers de miliciens MALAIKA dans les provinces du Sud-Kivu et du Maniema ainsi que le cantonnement des miliciens FRPI dans la province de l’Ituri. Cette situation favorise le retour des milliers des déplacés dans ces zones. Selon OCHA, plus de 80 pourcent parmi les 13 000 personnes récemment déplacées seraient retournées dans le territoire de Fizi en cette période de récolte.

    • L’épidémie de la maladie à virus Ebola continue à faire des victimes dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. En date du 26 janvier 2019, on compte 715 cas enregistrés dont 443 décès. Cependant, le faible niveau de sécurité dans les zones affectées notamment à Beni, à travers des attaques intempestives des groupes armés en plein centre-ville, a réduit les efforts de riposte contre la maladie et empêché la poursuite normale des activités agricoles. Dans le moyen terme, on pourrait s’attendre à une détérioration conséquente de la sécurité alimentaire dans cette zone.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top