Skip to main content

Des prévisions pour des récoltes de la saison A inferieures à la moyenne dans la zone est du pays.

  • Mise à jour des messages clés
  • République démocratique du Congo
  • Décembre 2022
Des prévisions pour des récoltes de la saison A inferieures à la moyenne dans la zone est du pays.

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Dans le nord-est et le centre -est du pays, les récoltes vertes de la saison A 2022/23 viennent améliorer la consommation alimentaire des ménages. Toutefois, les récoltes de la saison seront inférieures à la moyenne quinquennale, notamment pour les ménages pauvres et les déplacés récemment identifiés, du fait de l’intensification des violences et de la réduction de la participation aux activités agricoles.   

    • La poursuite de l’offensive des rebelles du M23 dans le Nord-Kivu continue à exacerber la situation humanitaire déjà précaire dans cette province. Selon OCHA, environ 450 000 personnes sont déplacées depuis le début des affrontements à Rutshuru en mars 2022 et plus de 7 000 autres personnes ont trouvé refuge en Ouganda voisin. Selon le UNHCR, 97 pourcents des personnes déplacées ont trouvé abri dans des églises, écoles, stades et des sites improvisés.

    • En octobre 2022, des inondations ont été enregistrées dans plusieurs localités, notamment dans les provinces de Maniema, Tshopo et Equateur, du fait des fortes précipitations qui s’abattent au quotidien dans ces régions. Selon CARITAS, ces inondations qui détruisent des milliers d’hectares de cultures, des infrastructures de pisciculture et des habitations ont déjà affecté environ  9 000 ménages dans le territoire de Kailo au Maniema. Les effets de ces inondations pourront affecter la production agricole dans ces localités et ainsi exacerber l’insécurité alimentaire dans une zone déjà fragilisée du fait des mouvements des populations. 

    • Sur l’ensemble de la zone est, les prix des principales denrées alimentaires connaissent des variations saisonnières accentuées par une volatilité liée à l’insécurité dans la zone.  Les données collectées en  décembre 2022 confirment une volatilité de prix avec des variations de 56 et 32 pourcents comparées respectivement à la moyenne quinquennale et à la même période de l’année précédente.   Cette situation est consécutive à la situation globale et particulièrement aux différentes crises dans les bassins de production agricoles du pays, notamment dans les provinces du Nord Kivu, Ituri et Kwango. Cette situation pourrait s’accentuer avec les hausses attendues en période de festivités de fin de l’année.

    • En cette période charnière de décembre, dans les zones bimodales de l’est, les populations des zones de conflits connaissent des déficits de consommation alimentaire plus tôt que d’habitude. Ces zones, à savoir les provinces de Kasaï, Maniema, Tanganyika, Ituri, Nord-Kivu et Sud-Kivu, resteront en Crise  (Phase 3 de l’IPC).  En revanche, les zones avec une consommation alimentaire minimalement adéquate (Lomami, Lwalaba) resteront en Stress (Phase 2 de l’IPC).  Les zones stables du nord comme Tshopo, Bas-Uele et Haut-Uele, en situation Minimale (Phase 1 de l’IPC), garderont leur phase en décembre et janvier tandis que certaines zones du centre-est, seront en Stress (Phase 2 de l’IPC).

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top