Skip to main content

Madagascar Supply and Market Outlook

  • Perspectives de l'offre et du marché
  • Madagascar
  • Janvier 31, 2018
Madagascar Supply and Market Outlook

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Entre octobre et novembre 2017, une série d'évaluations du marché a été conduite dans le sud de l'Afrique par FEWS NET, en collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux clés. Les résultats de cette évaluation à Madagascar ont été des apports importants pour ce rapport, car ils fournissaient une mise à jour du rapport sur les prévisions de l’offre et perspectives de marché de mai 2017. 

    • La production d'aliments de base à Madagascar était au-dessous de la moyenne en 2017. Ceci a été dû à une combinaison de facteurs, incluant le Cyclone Enawo dans les parties Nord-Est du pays, la sécheresse atypique dans beaucoup de régions du la partie nord, qui ont réduit le rendement des cultures dans les zones affectées. Les récoltes dans le sud de Madagascar, étaient près de la moyenne cette année, après des années consécutives de sécheresse. Au niveau national, les récoltes de riz et de maïs étaient approximativement de 11 à 21 pour cent au-dessous des niveaux de 2016 et 20 pour cent au-dessous de la moyenne sur cinq ans. La récolte de manioc a vu une reprise modeste, comparée à 2016, mais est restée de la même façon au-dessous de la moyenne.

    •  Les importations de riz ont continué à jouer un rôle important dans l'approvisionnement en nourriture de base en 2017. En réponse aux insuffisances extrêmes dans l’approvisionnement au niveau national, plus de 400.000 tonnes métriques (MT) de riz ont été importées pendant les dix premiers mois de 2017, c’est-à-dire, 78 pour cent au-dessus de la moyenne et le double du total des importations en 2016.

    • Les prix des aliments de base et des cultures de rente sont au-dessus de la normale. Dans des villes principales comme Antananarivo, Toamasina et Antsirabe, les prix du riz local et importé ont particulièrement augmenté depuis octobre 2017 et ont atteint plus de 2000 Ariary (MGA) par kilogramme. La récolte locale moyenne et la disponibilité des importations contribuent aux prix relativement stables dans le sud de Madagascar, structurellement en déficit.

    • Les prévisions projettent un climat pour une récolte plus favorable en 2017/18 qu’en 2016/17. L'intensité de la saison de cyclone, qui a commencé en novembre, aura probablement un fort impact sur les résultats de sécurité alimentaire et devrait continuer à être contrôlée étroitement.  

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top