Skip to main content

Difficulté alimentaire dans les zones touchées par les multiples chocs

  • Mise à jour du suivi à distance
  • Madagascar
  • Novembre 2013
Difficulté alimentaire dans les zones touchées par les multiples chocs

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Perspective projectée jusqu’en fevrier 2014
  • Messages clé
    • Le riz importé devient aliment de base durant le deuxième mois de la période de soudure après l’insuffisance de production en riz local, céréales, légumineuses et manioc de la dernière grande saison 2013.

    • La mise en place de deux bases à terre avec équipements (Tsiroanomandidy et Ihosy) et le traitement par insecticide pour lutter contre les criquets en stade larvaires ont commencé officiellement le 31 octobre 2013 sous le lead de la FAO pour 3 ans et destinée à la protection du début de la culture de la grande saison 2014.

    • Dans la zone littorale de l’extrême sud, la population vulnérable est exposée au non disponibilité des aliments de bases (riz, mais) causée par la mal répartition de pluie de la grande saison 2012/2013 et l’insuffisance de récolte de manioc en mois de septembre 2013 due au passage de cyclone Haruna.

    ZONEANOMALIES ACTUELLESANOMALIES PROJETÉES
    NationalLe prix des aliments de base devient trop cher par rapport au pouvoir d’achat de la population. Plus de 10% par rapport à l’année dernière et plus de 5% par rapport aux 5 dernières années.

    Les prix de riz local ainsi que le riz importé et autres aliments de base continueront d’augmenter entre décembre et février.

    Moyen-ouest, centre-ouest et sud- ouest les zones de moyens d’existence : 10 et 21t

    Les essaims en stade larvaires y sont constatés mais sous contrôle de la lutte antiacridienne conduit par la FAO et Ministère de l’Agriculture.

    Les zones d’éclosion des œufs des criquets seront élargies et les larves pourront  infester encore les 2/3 du pays en mois de janvier-mars 2014.et détruire les cultures de grande saison 2013/2014.

     


    Perspective projectée jusqu’en fevrier 2014

    Le stock des aliments de base aux marchés (riz, mais, manioc et légumineuses) est limité. Les prix sont élevé par rapport à la moyenne quinquennal et continueront d’augmenter jusqu’au mois de janvier/février en dépit d’un début de la première récolte du riz de première saison en décembre. Les prix moyens sont restés élevés par rapport à ceux de la même période en 2012 avec un différentiel de 10% pour le riz local, 5% pour le riz importé.

    Les prévisions à moyen terme suggèrent une pluviométrie généralement moyenne pour novembre à février (ECMWF, IRI,SARCOF 17) dans toute l’ile, sauf une petite partie de l’extrême sud ayant une prévision entre 100 – 200 mm en dessous du normal. Le pays commence aussi à se préparer pour la saison cyclonique à partir du mois de décembre 2013, d’après le pronostic de la Direction de la météorologie à Madagascar, il y aura 2 cyclones qui toucheront Madagascar entre janvier – mars 13.

    Après le démarrage de la lutte contre les larves après l’éclosion des œufs dans les zones sensibles (moyen ouest, sud et sud ouest, la situation reste critique car il y a toujours une risque d’envahir le 2/3 du pays qui nécessite beaucoup d’effort pour la contrôler, la FAO a mis en place deux bases (Ihosy pour la zone sud, et Tsiroanomandidy pour la Ouest et nord ouest), et ayant installé des moyens suffisants tant humains et matériels pour contrôler l’attaque des larves aux cultures qui pourront encore réduire en 20% la récolte de la grande saison en mai-juin 2014.

    Après la continuation de visite des CSB II (Centre de Santé de Base) dans le sud surtout littorale sud par rapport au nombre des enfants enregistrés qui ont fait l’objet de suivi de croissance, chez les enfants de moins de 5 ans, le taux de malnutrition chronique atteint 50,1% jusqu’au mois de février 2014 début de la première récolte de la grande saison de céréales et légumineuses, environ 300 000 population dans l’extrême sud et littorale sud (les zones de moyens d’existence de MG23 et MG24) nécessitent de support pour rétablir leur stratégie de moyens d’existence.

    La situation politique du pays commence être stabilisée, l’élection présidentielle premier tours a eu lieu le 25 octobre, après le résultat officiel publié le 22 novembre 2013, l’élection deuxième tours de la présidentielle et la députation aura lieu le 20 décembre 2013, la sécurité civile reste instable perturbant l’acheminement des aliments vers les zones touchées par l’insécurité alimentaire et en même temps provoquant l’augmentation des prix.

    Malgré des plusieurs signales des anomalies significatives sur la disponibilité des aliments de base (riz, mais, manioc), il n’y pas encore des indications des stratégies d’adaptation ou des mesures d’urgence pour le pays en général, qui témoigne un niveau minime (IPC Phase 1) d’insécurité alimentaire. Par contre dans des zones dans l’extrême sud et sud ouest, la situation de l’insécurité alimentaire reste en Stress (IPC Phase 2). Bien qu’une intervention d’urgence pourra être déclenchée (activités Humanitaires : Vivres Contre Travail, Argent Contre Travail, ou approche Alimentation Supplémentaire) une proportion significative des ménages pauvres prioriseront la consommation alimentaire au détriment des besoins minimums de protection des moyens d’existence pour novembre-décembre.  La perspective pour les zones de l’extrême sud et sud-ouest demeure en Crise (IPC Phase 3) durant le période janvier-mars 2014.

    Figures Seasonal calendar for a typical year

    Figure 1

    Seasonal calendar for a typical year

    Source: FEWS NET

    Figure 2

    Source:

    Dans le suivi à distance, un coordinateur travaille d’un bureau régional avoisinant. En comptant sur les partenaires pour les données, le coordinateur applique l’approche de développement des scenarios pour faire l’analyse et élaborer les rapports mensuels. Comme les données peuvent être moins disponibles que dans les pays avec des bureaux de FEWS NET, les rapports de suivi à distance peuvent montrer moins de détail. Pour en savoir plus sur le travail, clique ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top