Key Message Update

Reprise timide de la saison culturale A du fait de la faible disponibilité en intrants agricoles à l’Est

Septembre 2020

Septembre 2020

Résultats estimés les plus probables de la sécurité alimentaire, juin 2020- septembre 2020 : La plupart de la sud-est est en Stress (Phase 3 de l'IPC) et le plupart de le nord est en Minimal (Phase 1 de l'IPC). Parts des provinces de Kasai, Kasai Central, Nord-Kivu, Ituri, Sud-Kivu, et Tanganyika sont en Crise (Phase 3 de l'IPC)

Octobre 2020 - Janvier 2021

Résultats estimés les plus probables de la sécurité alimentaire, octobre 2020-janvier 2021 : La plupart de la sud-est est en Stress (Phase 3 de l'IPC) et le plupart de le nord est en Minimal (Phase 1 de l'IPC). Parts des provinces de Kasai, Kasai Central, Nord-Kivu, Ituri, Sud-Kivu, et Tanganyika sont en Crise (Phase 3 de l'IPC), le territoire de Djugu dans la province d'Ituri est en Urgence (Phase 4 de l'IPC)

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Non cartographié
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire. FEWS NET ne cartographie que l’est de la RDC.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Non cartographié
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire. FEWS NET ne cartographie que l’est de la RDC.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Non cartographié
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

Messages clés

  • La situation épidémiologique du COVID-19 en RDC se stabilise actuellement avec une courbe épidémiologique en baisse. Cependant, on observe une expansion de la pandémie dans les nouvelles provinces. Actuellement 20 provinces sur les 26 que compte le pays sont touchées par COVID-19. Aussi, la faible couverture des tests quotidiens, soit seulement 900 tests pour une population de plus de 100 millions exposera le pays dans une flambée de contamination tant que les statuts ne seront pas connus d’avance – cela pourrait conduire à de nouvelles restrictions.

  • Malgré l’ouverture des frontières avec certains pays de la région, comme le Rwanda et l’Ouganda, excepté le Burundi, les conditions de traversée restent préoccupantes et constituent un défi pour la quasi-totalité des petits commerçants du secteur informel qui sont obligés de se constituer en association afin de procéder aux achats groupés. Dans ce contexte, on pourrait s’attendre dans un proche futur, à une réduction du volume des transactions, inferieur à la normale, et préjudiciable aux revenus de ces acteurs informels. 

  • En ce mois de reprise de la saison culturale A, dans le nord-est et centre-est du pays, qui fait suite à une saison B précédente moins performante, les ménages agricoles, grâce aux conditions agro climatiques annoncées normales, ont entamé le semis des principaux vivriers, comme le maïs, le haricot et l’arachide. Avec les difficultés d’accès aux intrants en provenance des pays voisins, comme les semences et les pesticides, en lien avec les restrictions de COVID-19 et l’insécurité, on pourrait s’attendre en fin de saison à des récoltes encore inférieures à la normale qui réduiraient les disponibilités sur les marchés locaux dans la période des récoltes entre janvier et mars.

  • Depuis juillet 2020, à la suite des efforts du gouvernement dans les négociations avec les groupes armés, on note une relative accalmie dans certaines zones de l’Ituri et du Tanganyika à travers le cantonnement de miliciens CODECO, la démobilisation des FRPI et le retour d’environ 194 000 personnes en territoires de Mahagi et Djugu en Ituri alors que la province de Tanganyika compte environ 122 640 retournées en fin août selon OCHA. Cette situation favorisera une reprise des activités agricoles pour des nombreux ménages qui pourront profiter de la période actuelle de semis des vivriers, avec des intrants trouvés localement.

  • En ce début de période de soudure précoce du fait de la faible performance de la saison précédente, les populations notamment celle de l’est éprouveront des difficultés d’accès à la nourriture plus tôt que d’habitude. Les zones stables du nord comme Tshopo, Bas-Uele et Haut-Uele, en situation Minimale (Phase 1 de l’IPC) garderont leur phase en septembre et octobre tandis que certaines zones du centre-est, en Stress (Phase 2 de l’IPC) en septembre comme Manono et Kalemie dans le Tanganyika, et Mwenga et Kalehe dans le Sud-Kivu, pourront évoluer en Crise  (Phase 3 de l’IPC) en octobre et novembre dans la période de pleine  soudure pour ensuite revenir en Stress (Phase 2 de l’IPC) avec les récoltes vertes de décembre 2020.

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo