Key Message Update

Début de récoltes vertes des principaux vivriers dans le Nord-est et le Centre-est

Mai 2018

Mai 2018

Juin - Septembre 2018

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Non cartographié
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire. FEWS NET ne cartographie que l’est de la RDC.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Non cartographié
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire. FEWS NET ne cartographie que l’est de la RDC.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Non cartographié
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

Messages clés

  • La saison agricole B dans les parties Nord-est et Centre-est de la RDC se prête à la récolte des principaux vivriers notamment le maïs, l’arachide et le haricot. Les prédictions sur les anomalies cumulées des précipitations se sont bien manifestées dans les provinces de l’Est du pays (Tanganyika, Sud-Kivu et Nord Kivu) à travers les inondations, les éboulements et la destruction des infrastructures routières par endroits. On pourrait s’attendre à une production agricole en dessous de la normale dans ces zones affectées.

  • Dans l’ex-Katanga, la hausse habituelle de prix des produits de base, notamment la farine de maïs, vécue chaque premier trimestre de l’année a été évitée cette année 2018 grâce aux flux importants et continus des stocks importés de la Zambie couvrant en plus des besoins du Katanga, ceux de la région des Kasaï. Cette situation met en difficulté les producteurs locaux, contraints de baisser leur prix à cause des flux transfrontaliers alors qu’ils profitent généralement de cette période pour mieux écouler leurs productions.

  • Par ailleurs, se basant sur ce même horizon temporel, les prix de la farine de manioc sont en baisse de 6 et 50 pourcent respectivement sur les marchés de Bukavu et Lubumbashi. Par contre à Kalemie, où les inondations affectent le séchage rapide de manioc, la tendance des prix de la farine de manioc reste en hausse, soit 43 pourcent au mois d’avril comparé au mois de mars 2018. Cette situation est également vécue dans les marchés de Kabalo et d’Uvira en cette période de l’année.

  • La persistance de l’activisme des groupes armés notamment l’ADF/NALU dans les territoires de Beni et Lubero au Nord-Kivu, et la riposte des FARDC à travers les opérations militaires lancées dans cette zone créent un environnement d’insécurité généralisée sans précèdent. Cette situation qui se vit en période de grandes activités de la saison agricole A 2018 devrait avoir des effets négatifs sur le niveau global de production agricole dans cette zone excédentaire pour les principaux vivriers.

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo