Key Message Update

Début des récoltes vertes de la saison A en cours dans le nord-est et centre-est du pays

Décembre 2021

Décembre 2021 - Janvier 2022

Février - Mai 2022

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Non cartographié
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire. FEWS NET ne cartographie que l’est de la RDC.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Non cartographié
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire. FEWS NET ne cartographie que l’est de la RDC.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Non cartographié
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

Messages clés

  • Dans le nord-est et le centre -est du pays, on assiste au début des récoltes vertes de la saison A 2021/22 qui devrait améliorer la consommation alimentaire des ménages, notamment les ménages pauvres et les déplacés récents. Cependant, avec l’intensification des violences et la réduction de la participation aux activités agricoles du fait des déplacements, une baisse du niveau des récoltes saisonnières par rapport à la moyenne triennal est anticipée.   

  • Depuis début novembre 2021, les attaques des camps des déplacés par les groupes armés en Ituri se poursuivent faisant plus des victimes et empêchant toute action humanitaire dans la zone.  Les dernières attaques des groupes armés en date sont celles des sites de Drodro, Tsé, Ivu et Komanda, et exposent les ménages déjà fragilisés, à des nouveaux déplacements. Selon OCHA, la RDC compte 5.6 millions des personnes déplacées et 2.9 millions de personnes retournées, soit une augmentation de 8 pourcents pour les personnes déplacées et 143 pourcents pour les retournées pourcent comparé à décembre 2020. Ces populations en déplacements, abandonnent leurs moyens d’existence et n’ont plus d’accès à leurs sources de nourriture. Cette situation pourrait exacerber leur situation nutritionnelle déjà précaire.

  • En appui aux FARDC, l’armée ougandaise (UPDF) a débuté son offensive contre les groupes rebelles, depuis la fin novembre 2021 ; l’augmentation des représailles contre ces groupes occasionne leur dispersion en petits groupes à l’intérieur du pays et multipliant les attaques sur les populations civiles. Selon OCHA, environ 22 700 personnes sont nouvellement déplacées depuis fin octobre 2021.  On pourrait dans les mois à venir, s’attendre à une augmentation de l’intensité du conflit sur l’ensemble de la province de l’Ituri, en dépit de l’offensive de l’armée ougandaise et assister à des pertes de récoltes faute d’accès aux champs. 

  • Les prix des denrées alimentaires de base ainsi que des principaux produits alimentaires importés, notamment le riz et l’huile végétale raffinée, sont restés stables par rapport à ceux de l'année dernière et à la moyenne triennale dans la plupart des marchés suivis.  Avec les festivités de fin de l’année, on pourrait s’attendre à une demande accrue face à une offre relativement moyenne, ce qui pourrait occasionner une augmentation saisonnière des prix dans les différents marchés ; Cela pourrait avoir un impact sur l’accès à la nourriture pour les ménages pauvres.

  • La situation de la sécurité alimentaire est quasi similaire à celle du mois précédant avec des zones du nord-est n’accusent aucun déficit de consommation sont en phase Minimale (Phase 1 de l’IPC), alors que la partie centrale reprenant le nord de la région du Kasaï, qui était en phase de Stress (phase 2 de l’IPC) avec une consommation alimentaire minimalement adéquate reste en cette phase. Quant aux zones en conflits, elles seront en Crise (Phase 3 de l’IPC) avec des déficits de consommation alimentaire et une malnutrition aiguë supérieure aux niveaux habituels.

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo