Skip to main content

Les fortes pluies favorisent les récoltes de printemps, mais mènent aussi à des pertes de haricot dans la péninsule du sud

  • Mise à jour des messages clés
  • Haïti
  • Mai 2017
Les fortes pluies favorisent les récoltes de printemps, mais mènent aussi à des pertes de haricot dans la péninsule du sud

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Partner
    MARNDR/CNSA
    Messages clé
    • Les zones sévèrement frappées par Matthew continueront d’être en Crise (Phase 3 de l’IPC), jusqu’à juin. Mais avec les récoltes de printemps, les baisses des prix y associées et les revenus de la main d’œuvre agricole, la sécurité alimentaire de ces zones s’améliorera. Entre juin et septembre, le pays sera en insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) ou de Stress (Phase 2 de l’IPC), sauf certains ménages en Crise (Phase 3 de l’IPC) dans la péninsule du sud, le haut Artibonite et le Sud-Est.

    • Compte tenu du manque de production propre, les ménages s’approvisionnent essentiellement au marché pour la nourriture. Un changement notoire est observé dans leur diète alimentaire, en raison de la faible disponibilité des racines et tubercules, de l’arbre véritable et de la banane, produits localement et rares depuis le passage du cyclone. La migration, la production de charbon, et la vente de bétail continuent d’être les stratégies des plus pauvres pour satisfaire leurs besoins essentiels.

    • La campagne de printemps, bénéficiant d’une pluviométrie supérieure à la moyenne, se déroule normalement. Le haricot et le maïs, principales cultures de la saison, sont à des stades différentiés mais se développent correctement, signe annonciateur de bonnes récoltes en juin/juillet. La demande de main d’œuvre est stable durant la période de soudure, et devrait connaitre un accroissement aux prochaines récoltes, qui coïncident aussi avec la campagne d’été dans le calendrier agricole national. 

    • Dans les Départements du Sud et de la Grand’Anse, les cultures de maïs semés en février se développent correctement. Cependant, les cultures de haricot, représentant le tiers des superficies cultivées, ont souffert des pluies des dernières semaines d’avril, causant dans certains cas, la germination des haricots déjà en stade de maturité. Le rendement pourrait être réduit de moitié dans certaines parties du Sud et la plupart de la Grand’Anse en raison de l’excès d’humidité et des inondations localisées.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top