Skip to main content

Des pluies Karan/Karma irrégulières empêchent des améliorations de la sécurité alimentaire

  • Mise à jour sur la sécurité alimentaire
  • Djibouti
  • Septembre 2014
Des pluies Karan/Karma irrégulières empêchent des améliorations de la sécurité alimentaire

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Situation actuelle
  • Perspectives projetées jusqu’en décembre 2014
  • Messages clé
    • Les résultats des précipitations en septembre ont été variables dans l’ensemble du pays. Des pluies favorables ont reconstitué les ressources en pâturages et pâture dans le Nord-ouest, améliorant l’accès alimentaire des ménages. L’épuisement des ressources en pâturage et en eau, attribuable à une période de sécheresse prolongée, continue à menacer l’accès des éleveurs à l’alimentation et aux revenus dans la région d’Obock et la zone du Sud-est frontalier, où le niveau de Crise (Phase 3! de l’IPC) persiste. 

    • La sécurité alimentaire dans le Nord-est est censée s’améliorer et passer en situation de Stress (Phase 2! de l’IPC) en octobre. Les pluies Heys/Dadaa d’octobre à décembre moyennes à supérieures à la moyenne permettront la régénération des pâturages et des pâtures dans les régions côtières, atténuant l’insécurité alimentaire aiguë pour les ménages pauvres. 


    Situation actuelle
    • Les pluies Karan/Karma se sont poursuivies dans la plupart des régions pastorales du pays, mais sont restées irrégulières et inégalement réparties dans plusieurs régions du pays. Les ménages pauvres d’Obock connaissent encore l’insécurité alimentaire la plus grave en raison de la sécheresse continue. Par contre, des pluies adéquates ont amélioré la sécurité alimentaire dans le Nord-ouest. Les niveaux élevés d’insécurité alimentaire se trouvent encore exacerbés par l’aide alimentaire insuffisante en termes de nombre de ménages ciblés et de quantité de rations.
    • Les ressources en pâturage, en pâture, et en eau se sont reconstituées dans le Nord-ouest à la suite d’une pluviométrie adéquate en septembre, améliorant l’état physique des troupeaux de bétail. Dans le Nord-est, des pluies irrégulières et mal réparties ont amélioré l’approvisionnement en eau, mais étaient insuffisantes pour régénérer les pâturages du bétail. La saison Karan/Karma de juillet à septembre est la plus importante dans les zones pastorales du Nord-est et les moyens d’existence des éleveurs dépendent des résultats des précipitations. Le début tardif et la mauvaise répartition des pluies saisonnières en septembre ont empêché la reprise des ménages d’éleveurs de ces régions, qui restent en situation de Stress (Phase 2! de l’IPC).
    • La dégradation des ressources en pâturage, en pâture et en eau s’est aggravée dans la zone Sud-est frontalière pastorale et dans la région d’Obock à cause des déficits persistants de précipitations. En raison de la sécheresse, les éleveurs des zones de Hindi, Biidley, et KabahKabah ont dû migrer à Ali Ouney, où les conditions sont meilleures. Des pluies favorables dans la Zone de moyen d’existence sud-est routière, surtout à Ali Addeh et Holl-Holl, ont contribué à une amélioration relative des ressources naturelles et de l’embonpoint du bétail, mais les éleveurs de ces régions demeurent en situation de Stress (Phase 2 de l’IPC). Les ménages vivant dans la zone rurale d’Obock connaissent toujours une situation de Crise (Phase 3 de l’IPC).
    • Les prix des farines de riz, de blé, et de sorgho sont restés stables pratiquement sur l’ensemble des marchés entre juillet et août, sauf à Tadjourah où les prix du blé ont augmenté de 10 pour cent à la suite d’une demande accrue pour le blé importé d’Éthiopie.

    Perspectives projetées jusqu’en décembre 2014

    Les conditions globales de la sécurité alimentaire devraient s’améliorer au cours des mois prochains. Une végétation et disponibilité en eau accrues pendant la saison des pluies Karan/Karma ont été favorables au bétail dans nombre de régions du pays. Les prévisions à moyen terme indiquent des pluies Xays/Daada d’octobre à décembre normales à supérieures à la normale. Les ventes de lait de chèvre, une source de revenu importante pour les éleveurs, sont susceptibles de croître en raison d’une plus grande demande alors que reviennent au pays les personnes en déplacement pendant les fêtes.

    Pour autant, dans les plaines centrales et la Sous-zone Sud-est frontalière, les sources d’alimentation et de revenu des éleveurs resteront réduites jusqu’à fin octobre. Les prix du bétail ne sont pas censés augmenter avant octobre/novembre lorsque l’état du bétail s’améliorera grâce aux pluies Heys/Dadaa et que la demande augmentera pour les célébrations de la fête religieuse de l’Eid.

    Les résultats de l’insécurité alimentaire dans les Zones de moyens d’existence du Nord-est pastoral devraient s’améliorer dès octobre, et les ménages resteront sans doute en situation de Stress aigu (Phase 2! de l’IPC) d’insécurité alimentaire jusqu’à la fin du mois de décembre. Les impacts d’une période de sécheresse prolongée et de la dégradation des ressources naturelles dans la région d’Obock et la zone Sud-est frontalière freineront sans doute la reprise pour les ménages pauvres, pour lesquels la situation de Crise (Phase 3 de l’IPC) se poursuivra pendant le mois de décembre. 

    Figures Calendrier saisonnier pour une année typique

    Figure 1

    Calendrier saisonnier pour une année typique

    Source: FEWS NET

    Figure 2

    Source:

    Cette mise à jour des perspectives sur la sécurité alimentaire présente une analyse des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée au cours des six prochains mois. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top