Skip to main content

Des améliorations de la sécurité alimentaire en perspectives à partir de Janvier

  • Mise à jour sur la sécurité alimentaire
  • Djibouti
  • Novembre 2014
Des améliorations de la sécurité alimentaire en perspectives à partir de Janvier

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Situation actuelle
  • Suppositions mises à jour
  • Perspectives estimées jusqu'à mars 2015
  • Messages clé
    • La situation de la sécurité alimentaire s’est stabilisée dans la plupart des zones rurales du pays. Et ce, principalement en raison des précipitations de la saison Karan/Karma qui a contribué à améliorer l’accès aux ressources hydriques et fourragères.

    • A partir de Janvier 2015, les pastoralistes des zones rurales d’Obock qui auront bénéficié des pluies côtières de Xays/Dadaa, se trouveront probablement en Stress d’insécurité alimentaire (Phase 2! de l’IPC) jusqu’en Mars.


    Situation actuelle

    La saison Karan/Karma (Juillet-Septembre) a enregistré des précipitations totales proches de la normale dans la plupart des zones et les pluies ont été au-dessus de la moyenne au Nord-ouest pastoral particulièrement à Tadjoura. Malheureusement, elles ont été nettement inférieures à la moyenne dans le milieu rural d’Obock et au Sud-est pastoral frontalier déjà affectés par des saisons de pluies successives pauvres. Ces dernières ont causé dans ces zones, l’épuisement des pâturages et des ressources hydriques, avec un impact sur l’état des cheptels et l’accès physique et économique des ménages à l’alimentation.

    Les pluies actuelles saisonnières Xays/Dadaa (Octobre à Mars) qui sont les plus importantes pour l’approvisionnement hydrique des zones côtières, ont commencé faiblement dans certaines zones d’Obock. Cependant, les précipitations ont cessée à Ali Sabieh, comme dans les zones centrales et côtières de Tadjoura depuis la première semaine d’Octobre.

    Dans pratiquement toutes les zones rurales les températures sont basses et la période de froid a commencé. Le bétail qui a bénéficié du pâturage et des ressources des pluies de Karan/Karma est en gestation. Les maladies comme les tiques et le froid affaiblissent le bétail et retardent quelque peu leur productivité, mais non pas plus que dans une année typique.

    Les sources de revenus ont augmenté suite à la disponibilité d’opportunités de travail journalier surtout dans les régions d’Ali Sabieh et de Tadjoura qui profitent des grands chantiers tels que le Port de Tadjoura, et le chemin de fer Djibouto-Ethiopien.

    Suite aux bonnes pluies de Karan/Karma, les ménages pastoralistes du Nord-ouest sont en situation de Stress d’insécurité alimentaire avec la présence de l’assistance alimentaire (Phase 2! de l’IPC). Dans les zones rurales d’Obock comme au Sud-est pastoral frontalier, qui ont eu des pluies limitées durant la saison précédente, les ménages sont en situation de Crise d’insécurité alimentaire (Phase 3 de l’IPC).


    Suppositions mises à jour

    La situation actuelle n’a pas affecté la plupart des hypothèses utilisées dans le développement du scenario FEWS NET le plus probable dans La perspective de la sécurité alimentaire d’Octobre 2014 à Mars 2015. Cependant, les récentes prévisions du climat ont conduit à la modification suivante :

    • Les pluies côtières Xays/Dadaa d’octobre à février devraient être proches de la normale. Ces pluies donneront un répit aux nomades des zones côtières, en rendant l’eau et pâturage plus disponibles, mais leurs effets sur la productivité des animaux (lait et vente) ne seront visibles qu’à partir de janvier 2015.

    Perspectives estimées jusqu'à mars 2015

    Malgré la baisse du niveau de l'aide alimentaire, la sécurité alimentaire dans la plupart des zones rurales devrait s’améliorer dans les mois à venir, comme les pluies des zones côtières Xays/Dadaa d’Octobre à Mars sont susceptibles d'être proche de la moyenne selon les prévisions régionales. Ces pluies pourront contribuer à une évolution favorable des moyens d’existence et améliorer les termes d’échange entre produits d’origine animale et non-animale, en faveur des éleveurs. A partir de janvier 2015, la disponibilité des pâturages, et de l’eau sera meilleure et va améliorer l’embonpoint du cheptel surtout dans les zones côtières.

    Le travail journalier en milieu rural a augmenté comparé à une année normale d’environ 30 pour cent grâce à une augmentation des opportunités d’emploi suite aux chantiers ouverts dans les régions. L’augmentation des sources de revenus améliore l’accès des ménages aux produits alimentaires, avec un impact sur leur consommation alimentaire. La proportion des ménages avec une consommation alimentaire pauvre a diminué de 10 pourcent depuis l’année dernière.

    Contrairement à la plupart des zones rurales où l’insécurité alimentaire a régressée ou s’est stabilisée par rapport à 2013 notamment grâce à la bonne saison de pluies Karan/Karma et à la diversification des sources de revenus au sein des ménages, l’insécurité alimentaire dans la région d’Obock et principalement dans la zone inaccessible d’Allaili Dadaa, semble destinée à perdurer au moins jusqu’à la fin de l’année. Les ménages dans cette zone seront probablement en situation de Crise d’insécurité alimentaire (Phase 3 de l’IPC) jusqu’en Décembre et à partir de Janvier avec les effets des pluies côtières ils seront en Stress avec l’assistance alimentaire (Phase 2! de l’IPC). Les ménages du Nord-Ouest, du Sud-est pastoral routier et de certaines parties de la zone Centrale devraient être en situation de Stress d'insécurité alimentaire (Phase 2! de l’IPC) avec la présence de l'aide humanitaire, de Novembre 2014 à Mars 2015.

    Figures Seasonal Calendar in a Typical Year

    Figure 1

    Seasonal Calendar in a Typical Year

    Source: FEWS NET

    Figure 2

    Source:

    Cette mise à jour des perspectives sur la sécurité alimentaire présente une analyse des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée au cours des six prochains mois. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top