Skip to main content

Une saison qui évite une détérioration de la sécurité alimentaire

  • Mise à jour sur la sécurité alimentaire
  • Djibouti
  • Mai 2013
Une saison qui évite une détérioration de la sécurité alimentaire

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Situation actuelle
  • Suppositions mises à jour
  • Perspective estimée jusqu'a septembre 2013
  • Messages clé
    • Les pluies de la saison de Diraac/Soughoum ont été favorables pour la plupart des zones rurales et contribuent à maintenir la situation de sécurité alimentaire des populations malgré la saison de soudure qui débute.

    • Le mode de vies des pastoralistes des zones côtières est fortement affecté par l’échec des pluies de la saison de Heys/Dadaac. Les ménages de ces zones se trouvent en situation de Crise d’insécurité alimentaire (IPC Phase 3), malgré les précipitations actuelles. 


    Situation actuelle
    • La saison actuelle de Diraac/Soughoum a débuté avec 2 semaines de retard, avec des fortes précipitations durant 2 jours. Les pluies sont tombées dans pratiquement tout le pays mais ont été sporadiques concernant la répartition dans les localités. Cette saison représente normalement 25 à 50 pour cent du montant total des pluies annuelles et ses effets sont conséquents sur le mode de vie nomade. Cependant, la performance actuelle a été normale dans la majeure partie des zones rurales, avec un déficit de 50 à 80 pour cent au Nord-est (région d’Obock) du pays.
    • Dans les zones rurales, on constate actuellement une nette amélioration dans la disponibilité du pâturage et l’accès à l’eau. La réalisation d’infrastructures récemment faits (barrages, retenues et autres) permet de plus en plus de préserver les ressources comme l’eau.
    • Le riz, la farine de blé et le sorgho sont les principales denrées de base. Pendant le mois d’avril, les prix sont restés stables par rapport au mois dernier, sauf pour la farine de sorgho qui a augmenté dans tous les marchés des régions de l’intérieur. L’exception était le marché d’Ali-Sabieh où il a baissé de 30%. Les tendances des prix de la farine de sorgho sur la plupart des marchés, ou plus spécifiquement dans la région d’Ali-Sabieh dans laquelle se trouve le camp de réfugié, dépendent fortement de la disponibilité de l’aide alimentaire. En effet, les rations des dernières distributions de vivres ne contenaient que du riz comme aliment céréalier. Habituellement, les ménages bénéficiaires de l’aide alimentaire vendent une partie des rations céréalières (farine de blé, sorgo) sur le marché, ce qui faisait baisser les prix.
    • Malgré les améliorations actuelles de la saison de pluies, les pastoralistes du Sud-est frontalier et de la région d’Obock continuent à être dans des situations de Crise d’insécurité alimentaire (IPC Phase 3) dues aux précédentes saisons manquées et leur pauvreté en termes de possession de biens/bétail. En effet, les populations de ces zones sont particulièrement affectées par la sécheresse qui a depuis la dernière décennie décimé leur capital.
    • Les populations du Nord-ouest pastoral et des zones du Sud-est routier et centrale, sont quant à eux dans des phases de Stress d’insécurité alimentaire (IPC Phase 2) avec la disponibilité des ressources préservées et les profits de l’actuelle saison.

    Suppositions mises à jour

    La situation actuelle n’a pas affecté les hypothèses utilisées dans le développement du scenario FEWS NET le plus probable pour la période Avril à Septembre 2013


    Perspective estimée jusqu'a septembre 2013
    • Les ménages du Nord-ouest pastoral, du Sud-est routier et de la zone centrale, se trouvent dans des phases de Stress d’insécurité alimentaire (IPC Phase 2) avec la disponibilité des ressources des dernières pluies (Karan/Karma et Diraac/Soughoum) et l’existence de système de préservation d’eau (barrages, retenues, etc.) dans certaines localités.  Aussi, à partir de Juillet, avec les deux périodes (de soudure et des prévisions normales pour la saison de Karan/Karma), les populations de ces zones pourraient de se maintenir en phase de Stress d’insécurité alimentaire pour le reste de la période du scénario.

    Dans les zones du Sud-est pastoral frontalier, et les zones rurales de la région d’Obock, la saison actuelle est restée faible et dispersée géographiquement. L’accès à l’eau est limité et les moyens de subsistances des pastoralistes sont érodés par la sécheresse avec des pluies pratiquement inexistantes, et une pauvreté particulière en termes de possession de bétail. Après l’assistance alimentaire, les populations dépendent fortement des envois de vivres provenant des villes. Les ménages de ces zones se trouvent en Crise d’insécurité alimentaire (IPC phase 3). Il est très probable qu’ils restent dans cette phase durant toute la période du scénario, avec le début de la période de soudure (mai à septembre) et ses effets néfastes sur la sécurité alimentaire, en termes de fortes chaleurs (diminution des activités générant des revenus, comme la vente de charbon) et d’accès à l’eau.

    • La zone centrale montagneuse a pu bénéficier fortement des pluies de la semaine de la saison de Diraac/Soughoum, avec une meilleure disponibilité de l’eau surtout dans les zones des régions du Day et de Goda. Comme le début de la saison n’a duré que peu de temps, les populations de la zone se trouvent encore en Stress d’insécurité alimentaire (IPC Phase 2). Cependant, ils risquent de voir leur situation se détériorer à partir de Juin avec les faibles prévisions pour le reste de la saison et le début de la période de soudure, mais ils se maintiendront dans la même phase de Stress.
    • En milieu urbain, caractérisé par une pauvreté chronique et un manque d’opportunités de travail, les ménages les plus affectés se trouvent en situation de Stress d’insécurité alimentaire (IPC phase 2) et ils verront leur situation se détériorer à partir de Juillet, avec le début de la période de fortes dépenses saisonnières (Ramadan, Aïd). Cependant, malgré les difficultés typiques prévues à cette période, le programme de distribution de coupons alimentaire prévu de juillet à Septembre, risque de les maintenir en phase de Stress, pour le reste de la période du scénario. 
    Figures Calendrier saisonnier pour une année typique

    Figure 1

    Calendrier saisonnier pour une année typique

    Source: FEWS NET

    Cette mise à jour des perspectives sur la sécurité alimentaire présente une analyse des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée au cours des six prochains mois. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top