Skip to main content

Des faibles saisons de pluies pour les populations côtières

  • Mise à jour sur la sécurité alimentaire
  • Djibouti
  • Février 2013
Des faibles saisons de pluies pour les populations côtières

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Situation actuelle
  • Suppositions mises à jour
  • Perspectives estimees jusqu’a mars 2013
  • Messages clé
    • Bien que la saison Karan/Karma (Juillet‐Octobre) se soit bien terminée dans les zones intérieures, la surexploitation des ressources contribue à une dégradation précoce de l’accès à l’eau et au pâturage au Nord‐ouest pastoral. La situation de la sécurité alimentaire est en train de se détériorer mais reste à un niveau de Stress (IPC Phase 2).

    • Avec des pluies côtières très faibles, les modes de vie des populations du Sud-est frontalier connaissent des déficits significatifs en termes productivité du bétail. Des pénuries d’eau sévères existent et les prévisions des pluies de la saison Diraac/Sougoum qui devraient soulager les pastoralistes, indiquent des pluies niveaux inférieures.


    Situation actuelle
    • La performance des pluies de Heys-Dadaa (Octobre-Mars) continue à être inférieure à la moyenne, avec une végétation typiquement sèche dans l’ensemble du pays.
    • Les prix des denrées de base continuent de rester en général inférieurs ou au même niveau que les prix de l’année dernière et de la moyenne des trois dernières années.
    • Dans les zones du Nord-Ouest pastoral et centrale les populations restent en phase de Stress d’insécurité alimentaire (IPC Phase 2) malgré les améliorations en termes de disponibilité de l’eau et du pâturage. Avec moins de ressources provenant du bétail et ayant manqué la saison des pluies côtières de Heys/Dadaa, le Sud-est pastoral frontalier et la région d’Obock se trouvent dans une situation de Crise d’insécurité alimentaire (IPC phase 3). En milieu urbain, caractérisée dans la période saisonnière qui a épuisé les ressources des ménages, et se trouvent à un niveau de Crise d’insécurité alimentaire (IPC Phase 3).

    Suppositions mises à jour

    La situation actuelle n’a pas affecté les hypothèses utilisées dans le développement du scenario FEWS NET le plus probable pour la période Janvier à Juin 2013. Un examen complet du scenario est disponible dans La perspective de la sécurité alimentaire de Janvier à Juin 2013.


    Perspectives estimees jusqu’a mars 2013
    • Suite à la bonne saison de pluies Karan/Karma, la disponibilité des ressources naturelles (eau et pâturages) était favorable pour les ménages de la zone du Nord-ouest. Cependant, de Février à Mars, ils resteront en situation de Stress d’insécurité alimentaire (IPC phase 2) en raison de la productivité du bétail sera inférieure à celle d'une année normale en raison des pertes importantes connues les années précédentes, qui ont affaiblies le bétail. Pour la deuxième période du scénario, qui s'inscrit dans la longue saison sèche, la situation pourrait être plus difficile avec moins de productivité animalière. A part l’aide alimentaire du Programme Alimentaire Mondial, les ménages adoptent des stratégies non durables et peu efficaces, comme le partage de l'aide alimentaire au sein de la communauté afin de pallier au manque d'accès à la nourriture. Les ménages de la zone verront leur situation se détériorer légèrement, mais ils se maintiendront néanmoins en phase de Stress d'insécurité alimentaire (IPC phase 2), avec une assistance alimentaire continue.
    • Avec des faibles prévisions pour le reste de la saison de Heys/Dadaa et des prévisions normales à inférieures à la normale pour la saison de Diraac/Soughoum au Sud-est pastoral frontalier, les conditions physiques des animaux devraient se détériorer, diminuant en même temps leurs ressources. Pour améliorer la productivité du cheptel, les ménages vont partager les aliments avec le bétail aux dépens de leur consommation propre. Durant la période du scénario, les ménages de la zone sont susceptibles de continuer dans des conditions de Crise d'insécurité alimentaire (IPC phase 3) en raison des faibles prévisions, des pluies saisonnières (Heys/Dadaa pour le reste de la saison et Diraac/Soughoum), de la perte de leurs moyens de subsistance, et de l'épuisement de leurs stratégies.
    • Les populations rurales de la région d’Obock, ont connu un déficit pluviométrique. La mortalité du bétail reste élevée suite à la sécheresse conjuguée avec les maladies saisonnières. Pour les populations de la zone, plus de 80 pourcent des admissions sont dues à des maladies liées à la malnutrition et à l’anémie, selon les responsables des centres de santé. Ils se trouvent actuellement en phase de Crise d’insécurité alimentaire (IPC phase 3). Avec la longue saison sèche qui débute, et la pauvreté en termes de possession de biens (bétail), les populations rurales d’Obock, sont particulièrement vulnérables, et risquent de continuer en Crise durant toute la période du scénario.
    • Pour la zone urbaine de Djibouti-ville, les ménages pauvres continuent à supporter les effets des fortes dépenses évènements saisonniers qui ont contribué à affaiblir les ressources des ménages et à les endetter. Ils seront en Crise d’insécurité alimentaire (IPC phase 3) jusqu’en Mars et retomberont à un niveau de Stress (IPC phase 2) d’Avril à Juin lorsque leurs épargnes seront reconstituées. 
    Figures Calendrier Saisonnier et Evènements Critiques

    Figure 1

    Calendrier Saisonnier et Evènements Critiques

    Source: FEWS NET

    Cette mise à jour des perspectives sur la sécurité alimentaire présente une analyse des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée au cours des six prochains mois. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top