Skip to main content

Des précipitations tardives et irrégulières susceptibles de conduire à une production de la saison 2022A inférieure à la moyenne dans des zones localisées

  • Mise à jour des messages clés
  • Burundi
  • Novembre 2021
Des précipitations tardives et irrégulières susceptibles de conduire à une production de la saison 2022A inférieure à la moyenne dans des zones localisées

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • La plupart des ménages pauvres et très pauvres connaissent des résultats de sécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l'IPC) grâce à la production de la saison 2021 C, des stocks issus de la saison 2021 B et de quelques légumes de la saison 2022 A. Cependant, des résultats de stress alimentaire (Phase 2 de l'IPC) sont relevés dans les Dépressions du Nord et de l'Est. Malgré la diminution des cas de COVID-19 de plus de 80 % par rapport à octobre, les mesures visant à restreindre les mouvements transfrontaliers persistent, réduisant les sources alimentaires et aux revenus pour près de 40 % des communautés vivant dans ces zones ci-haut citées. Ces ménages dépendent fortement de la production agricole et des revenus de la vente de la main d’œuvre en Tanzanie et devraient connaître des résultats de stress alimentaire (Phase 2 de l'IPC) pendant la période de soudure. En outre, les opportunités de travail domestique agricole et non agricole restent inférieures à la moyenne, affectant négativement les revenus des ménages. Des revenus inférieurs à la moyenne restreignent l'accès à la nourriture tandis que les prix sont de cinq à 10 pour cent supérieurs à la moyenne.

    • Des précipitations irrégulières et inférieures à la moyenne pendant la période de semis d'octobre à novembre affectent négativement les performances de la saison 2022 A. Les pluies récentes ont légèrement amélioré l'humidité du sol mais restent insuffisantes pour le développement des cultures de maïs et de haricots dans la Plaine de l'Imbo et les Dépressions de l'Est et du Nord. Les données du NDVI indiquent que les conditions de végétation sont inférieures à la moyenne dans tout le pays en général ou même pires car elles sont nettement inférieures dans les régions de basse altitude, conduisant à une production agricole saisonnière inférieure à la moyenne attendue en février 2022.

    • Le gouvernement burundais, en collaboration avec la communauté humanitaire, continue de fournir trois mois d'aide alimentaire à environ 7 000 rapatriés, leur conférant des conditions de sécurité alimentaire ! (IPC Phase 1 !) jusqu'en janvier 2022. 51 000 réfugiés congolais hébergés dans des camps reçoivent une assistance mensuelle continue et sont également susceptibles de ne faire pas face à l’insécurité alimentaire ! (Phase 1 de l’IPC !). Cependant, alors que la mesure de restriction des importations de maïs persiste et que les prix des denrées alimentaires ont augmenté de 10% par rapport à la moyenne, le marché local ne peut pas fournir les quantités nécessaires pour couvrir les besoins nécessaires, une rupture de stocks est probable à partir de janvier et cette situation pourrait conduire à une réduction des rations journalières, les soumettant à des résultats de stress alimentaire (IPC Phase 2). Les 31 500 restants réfugiés urbains ne reçoivent aucune assistance mais sont en mesure de répondre à leurs besoins alimentaires de base grâce aux envois de fonds et à une partie du travail salarié et sont probablement confrontés à des résultats de stress alimentaire (Phase 2 de l'IPC). En outre, la rupture de stocks affecterait également les communautés locales situées dans la Plaine de l'Imbo touchée par des catastrophes naturelles qui devraient subir le stress alimentaire (phase 2 de l'IPC) en raison du manque d'assistance à partir de janvier 2022.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top