Skip to main content

La saison 2022 A proche de la moyenne soutient des résults de sécurité alimentaire minimale (Phase 1 de l'IPC) en général

  • Mise à jour des messages clés
  • Burundi
  • Mars 2022
La saison 2022 A proche de la moyenne soutient des résults de sécurité alimentaire minimale (Phase 1 de l'IPC) en général

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Une saison 2022 A proche de la moyenne améliore la disponibilité et l'accès alimentaires pour la plupart des ménages en mars, soutenant des résultats de sécurité alimentaie minimale (Phase 1 de l'IPC) dans la majeure partie du pays. Cependant, les zones de moyens d'existence des Dépression du Nord et de l'Est continuent de connaître des résultats de stress alimentaire (Phase 2 de l'IPC) en raison de l'accès limité aux revenus du commerce transfrontalier suite à la fermeture de frontières liées au COVID-19 et des désaccords politiques avec le Rwanda ainsi qu’une  production localisée inférieure à la moyenne de la saison 2022 A suite à des précipitations inférieures à la moyenne, les ménages les plus touchés étant confrontés à des résultats de Crise alimentaire (Phase 3 de l'IPC).

    • L'accès des ménages à la nourriture s'améliore avec la fin des récoltes de la saison 2022 A au niveau national. En mars, le panier alimentaire du PAM (couvrant 2 100 kilocalories par jour et par personne) a diminué de 7 pour cent par rapport à février. En février, les prix du maïs ont diminué de 10 % par rapport à janvier, tandis que le prix du haricot, du manioc et de la patate douce se sont stabilisés depuis janvier 2022. De plus, les prix du haricot est 20% inférieur à celui de l'an dernier et similaire à la moyenne quinquennale ; cependant, les prix des autres aliments de base sont de 10 à 15 pour cent supérieurs aux prix de l'an dernier et de 20 à 30 pour cent supérieurs aux moyennes quinquennales. L'augmentation des prix alimentaires est probablement due à la dépréciation continue du franc burundais (BIF), ainsi qu'à l'augmentation des coûts d'importation et du prix du carburant. 

    • Le 21 mars, le gouvernement a interdit la circulation des motos, vélos et tricycles publics et privés au centre la ville de Bujumbura et ses périphéries. Ces moyens de transport sont moins chers que les taxis automobiles et les camions ; et sont largement utilisés pour transporter des marchandises et des personnes dans la ville de Bujumbura. On estime que plus de 600 000 personnes dans la ville de Bujumbura utilisent quotidiennement ces moyens de transport. La perturbation des transports publics se traduira probablement par une augmentation des prix des denrées alimentaires et de transport, ainsi que par une perte de revenus pour un effectif estimé à 20 000 employés  dans le secteur.

    • L'aide alimentaire humanitaire produiraient une sécurité alimentaire ! (Phase 1 de l'IPC !) pour les quelque 55 000 réfugiés de la République Démocratique du Congo (RDC) vivant dans cinq camps de réfugiés et deux centres de transit ainsi que les 5 500 rapatriés de février 2022. Cependant, les quelque 33 000 rapatriés arrivés entre septembre et décembre ont probablement déjà épuisé leur assistance alimentaire et seraient probablement en Stress alimentaire (Phase 2 de l'IPC) jusqu'à la récolte de la saison B en juin, ayant un accès limité aux revenus. En avril 2022, le PAM prévoit également de fournir des rations d'assistance alimentaire à 40 000 personnes dans la zone de moyens d'existence des Dépressions du Nord jusqu'à la récolte de la saison B en juin.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top