Key Message Update

Average Season B harvest still likely despite bean losses from heavy rains

Mai 2018

Mai 2018

The map shows the highest phase classification in Burundi is Stressed (IPC Phase 2).

Juin - Septembre 2018

The map shows the highest phase classification in Burundi is Stressed (IPC Phase 2).

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

Messages clés

  • Above-average rains through April caused widespread bean losses and also negatively affected marshland crops but benefited others. However, the total Season B harvest in June is still likely to be average as beans and marshland crops account for about 20 and 10 percent, respectively, of total acreage. Stressed (IPC Phase 2) outcomes are expected to persist countrywide through September; however, many poor households in severely flooded areas of Bujumbura Rural, Bubanza, and Kirundo provinces are likely to be in Crisis (IPC Phase 3) due to displacement and severe crop losses.

  • After staple prices remained atypically low through April during the lean season due to above-normal food reserves, bean prices began increasing in May as the market anticipated a significantly reduced harvest of that commodity. In Kirundo, the price of beans rose approximately 40 percent from early April to mid-May, though prices are likely to ease later this month as more beans are harvested across the country.

  • The Governments of Burundi and Tanzania plan to continue to facilitate the repatriation of 72,000 refugees through December 2018, and most returnees receive three months of food. Assistance is also needed for approximately 16,000 people, according to IOM, displaced by ongoing flooding and landslides. Despite WFP and UNHCR funding shortfalls, recent returnees, IDPs, and the 36,000 Congolese refugees living in camps are fully dependent on humanitarian assistance to cover their minimum food needs. In the absence of this assistance, they would likely face Crisis (IPC Phase 3) outcomes.

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo