Skip to main content

Le conflit continue à perturber les marchés au Nigéria ; des niveaux élevés d’insécurité alimentaire dans les zones avoisinantes

  • Rapport Spécial
  • Afrique de l'Ouest
  • Juillet 31, 2013
Le conflit continue à perturber les marchés au Nigéria ; des niveaux élevés d’insécurité alimentaire dans les zones avoisinantes

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Une Alerte pour l’Afrique de l’Ouest de FEWS NET en février 2013 signalait que les prix pourraient augmenter de manière atypique d’avril à septembre, en raison des perturbations des marchés dues au conflit et aux inondations au Nigeria. Le comportement subséquent des marchés a suivi les tendances prévues, telles que mentionnées dans le Rapport spécial de mai 2013. FEWS NET a participé à une évaluation conjointe des marchés en juin 2013 afin de mieux comprendre le comportement des marchés des denrées alimentaires de base et les niveaux des stocks, ainsi que leurs implications pour les résultats de la sécurité alimentaire aiguë.

    • En dépit des prix élevés des denrées alimentaires au Nigéria et dans les zones frontalières des pays voisins, les commerçants privés du système de commercialisation semblent avoir réagi avec efficacité aux conditions atypiques de cette année. Le Burkina Faso a joué un rôle plus important que d’habitude pour l’approvisionnement des zones structurellement déficitaires de l’ouest du Niger. En dépit de ces augmentations de flux commerciaux, il n’y a pas eu d’impact sur les niveaux des prix locaux au Burkina Faso, grâce à la disponibilité de stocks supérieurs à la moyenne résultant de la production de 2012. 

    • FEWS NET s’attend à ce que les prix soient inférieurs à leurs niveaux respectifs de 2012 jusqu’en décembre 2013 dans les zones de l’Afrique de l’Ouest ayant de bonnes perspectives pour la production 2013/14 et des stocks de report supérieurs à la moyenne. C’est le contraire dans les zones qui continuent à être directement affectées par le conflit au Nigeria et les zones qui ont de stocks de report inférieurs à la moyenne. 

    • Le conflit dans le nord-est du Nigeria continue à perturber les marchés locaux et transfrontaliers de denrées alimentaires et de bétail. Les prix de céréales anormalement élevés ont des répercussions négatives sur le pouvoir d’achat des ménages pendant la période de soudure (juin à septembre). Des résultats de sécurité alimentaire de Crise (Phase 3 de l’IPC) sont actuellement présents dans les États de Borno et de Yobe au Nigeria. Les zones voisines du Niger (Diffa) font face à une situation de Stress (Phase 2 de l’IPC)

    • Des niveaux de revenus supérieurs à la moyenne gagnés par les ménages pauvres dans le nord-ouest du Nigeria, l’ouest et le centre du Niger lors de l‘année de consommation 2012/13 ont atténué les effets des prix alimentaires anormalement élevés. La production des cultures de rente supérieure à la moyenne et les niveaux des prix à la fin de 2012 ont eu un rôle particulièrement important pour absorber les augmentations des prix et maintenir une insécurité alimentaire aiguë Minimale (Phase 1 de l’IPC) dans ces zones.

       

      S'il vous plaît, cliquer en haut de la page pour télécharger le rapport complet.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top