Skip to main content

Perspectives régionales de l'offre du marché

  • Perspectives de l'offre et du marché
  • Afrique de l'Ouest
  • Décembre 28, 2017
Perspectives régionales de l'offre du marché

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Préface
  • Partners
    WFP
    CILSS

    Préface

    Le Réseau des systèmes d'alerte précoce contre la famine (FEWS NET) suit les tendances de l'offre alimentaire de base et les tendances de prix dans les pays à risque d'insécurité alimentaire. Le rapport sur les perspectives régionales de l'offre et du marché fournit un résumé des disponibilités alimentaires régionales, des excédents et des déficits au cours de la campagne de commercialisation en cours, des prévisions de comportement des prix, des répercussions sur les marchés locaux et régionaux et des indicateurs essentiels de suivi du marché. FEWS NET remercie les organisations partenaires, les ministères nationaux de l'agriculture, les systèmes nationaux d'information de marchés, les organisations régionales et d'autres organismes pour leur aide dans la fourniture des estimations de récolte, des bilans des produits ainsi que des données sur le commerce et les prix utilisés dans le présent rapport.

    Messages clé
    • Pour la quatrième année consécutive, la production céréalière régionale totale (riz décortiqué, maïs et mil/sorgho) devrait augmenter au cours de la campagne de commercialisation 2017/18. Cette tendance est soutenue par des conditions agro-climatiques favorables, une superficie accrue, des semences améliorées et des programmes et politiques agricoles. Une production régionale supérieure à la moyenne contribuera à combler les déficits locaux. La production de riz et de maïs a augmenté, tandis que la production de mil et de sorgho a stagné. 

    • L'Afrique de l'Ouest devrait avoir un excédent brut commercialisable de 2,2 millions de tonnes de céréales. La région reste structurellement déficitaire en riz, malgré la croissance de la production de riz et la diminution des importations régionales. Les importations de riz et de blé continueront en provenance de marchés internationaux bien approvisionnés. 

    • Au cours de la deuxième moitié de la campagne de commercialisation 2016/17, les prix des aliments de base ont augmenté de façon inattendue dans la majeure partie du Bassin Central. Ceci était dû à des déficits localisés et à l'épuisement précoce des stocks en raison de la forte demande atypique du Niger (habituellement satisfaite par le Nigéria). Au début de la campagne de commercialisation 2017/18, les prix des aliments de base sont demeurés supérieurs à la moyenne quinquennale récente. La dépréciation des monnaies locales dans les pays côtiers de la région et les impacts qui en résultent sur le coût des importations contribuent également à la hausse des prix. Les prix des aliments de base seront supérieurs à la moyenne dans la plupart des pays pendant la campagne de commercialisation 2017/18, sauf au Tchad. La situation macroéconomique du Nigéria s'est lentement améliorée, mais les prix restent élevés et l'inflation reste élevée.

    • Les conditions pastorales sont caractérisées par une disponibilité de fourrage et d'eau inférieure à la moyenne dans les principaux pays producteurs de bétail (Sénégal, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad). La période de soudure pastorale devrait commencer tôt. Les prévisions de prix élevés de céréales contribueront à des termes de l'échange (Te) bétail/céréales relativement faibles.

    • Les récoltes céréalières dans le bassin du Lac Tchad devraient être inférieures à la moyenne, avec des déficits importants anticipés dans la région de l’extrême nord du Cameroun, qui était généralement excédentaire. Plusieurs marchés restent fermés ou fonctionnent à des niveaux réduits dans le bassin. Les prix devraient être élevés. De nombreux ménages auront toujours besoin d'une assistance humanitaire pendant la période de soudure 2017/18. 

    • Les achats institutionnels dans la région devraient se dérouler à des niveaux normaux dans toute la région, sauf au Niger où les quantités d'achats institutionnels prévus seront supérieures à la moyenne. Les achats locaux et régionaux peuvent être réalisables, principalement dans le Bassin Central, mais pourraient faire augmenter les prix projetés.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top