Skip to main content

Urgence alimentaire (Phase 4 de l’IPC) persistante au nord-est Nigeria

  • Mise à jour des messages clés
  • Afrique de l'Ouest
  • Septembre 2016
Urgence alimentaire (Phase 4 de l’IPC) persistante au nord-est Nigeria

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • L’Urgence (Phase 4 de l’IPC) persiste dans des zones nouvellement libérées et avec des opérations militaires actives des Etats de l'Adamaoua, du Borno et de Yobé du nord-est Nigeria.  Les déficits alimentaires extrêmes persistent, de même que la prévalence critique de la malnutrition aiguë conduisant à un risque élevé de mortalité. Les zones inaccessibles pourraient faire face à des résultats plus graves. L’information limitée sur ces zones suggère une situation de catastrophe alimentaire (Phase 5 de l’IPC) pour certains ménages isolés par le conflit.

    • Un accès humanitaire amélioré et une augmentation significative de l'assistance demeurent nécessaires de toute urgence pour sauver des vies dans ces Etats du nord-est Nigeria, ainsi que dans les zones voisines au Niger et au Tchad et en République Centrafricaine  où l’insécurité alimentaire du niveau Crise (Phase 3 de l’IPC) se maintient aussi.

    • Ailleurs, les récoltes ont localement débuté au Sahel. Les conditions agro-climatiques continuent à être favorables pour le développement des cultures tardives et des pâturages. L’intensification des activités agricoles avec la généralisation des récoltes crée des opportunités de revenus pour les ménages pauvres. Toutefois, des inondations continuent à être enregistrées dans plusieurs localités du Sénégal, du Nigeria, du Mali, du Niger, et de la Guinée entrainent des pertes de cultures et de stocks alimentaires.

    • Les résultats de la sécurité alimentaire sont en nette amélioration avec le début des récoltes. La majorité des ménages évolue vers une situation Minimale (Phase 1 de l"IPC) suite à l’amélioration de leurs stocks et revenus tirés des activités saisonnières de récoltes. Toutefois, dans certaines zones agropastorales du Sahel, le Stress (Phase 2 de l’IPC) et la Crise (Phase 3 de l’IPC) demeurent jusqu'aux récoltes en octobre. En Sierra Leone, le Stress (Phase 2 de l’IPC) persistera dans les zones à faible pouvoir d’achat.

    • D’une manière générale, l’approvisionnement du marché continue à être normal dans la région suite aux nouvelles récoltes et aux échanges transfrontaliers normaux. Cependant, l'insécurité et les conflits perturbent le fonctionnement des marchés au nord du Mali et autour du Lac Tchad. La dépréciation de la Naira continue à maintenir les prix des céréales à un niveau atypique au Nigeria malgré les récoltes en cours. Elle crée aussi des conditions défavorables pour les flux du bétail du Sahel vers le Nigeria.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top