Skip to main content

Les perspectives actuelles sont favorables pour des récoltes moyennes à bonnes au Sahel

  • Mise à jour des messages clés
  • Afrique de l'Ouest
  • Septembre 2015
Les perspectives actuelles sont favorables pour des récoltes moyennes à bonnes au Sahel

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • La régularité des pluies depuis mi-juillet dans les zones soudaniennes et sahéliennes a résorbé une bonne partie du retard d’installation de la saison et le développement des cultures et des pâturages est en général satisfaisant. Toutefois, les pluies intenses en août-septembre ont occasionné des inondations localisées.

    • La situation alimentaire des ménages en septembre s’est progressivement améliorée avec la fin de la soudure dans la partie guinéenne et les récoltes précoces par endroit au Sahel. La dernière rencontre du PREGEC situe la production céréalière 2015/2016 attendue au Sahel et en Afrique de l’Ouest entre 54 et 62 millions de tonnes, soit respectivement une baisse de 3 pour cent et une hausse de 11 pour cent par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

    • La progression normale de la saison a favorisé un fonctionnement satisfaisant des marchés céréaliers avec des prix stables par rapport à la moyenne, voire en baisse localement. Avec l’augmentation de la demande de bétail pour la Tabaski, les prix des animaux sont en hausse sur les principaux marchés de la région procurant ainsi des revenus substantiels et des termes de l’échange supérieurs à la moyenne aux éleveurs durement éprouvés par la régénération tardive des pâturages.

    • A la faveur du bon comportement des facteurs directeurs de l’insécurité alimentaire, plusieurs zones classées en situation de Stress (Phase 2 de l’IPC) ou en Crise (Phase 3 de l’IPC) au Sénégal, en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso, au Niger et au Tchad sont en train de basculer vers des niveaux inférieurs d’insécurité alimentaire pour la période d’octobre à décembre 2015.

    • Toutefois, le nord-est du Nigeria et ses zones contiguës au Niger continuent de vivre une insécurité alimentaire du niveau Crise (Phase 3 de l’IPC) ou Urgence (Phase 4 de l’IPC) à cause du conflit de Boko Haram. Il en est de même en République Centrafricaine avec la recrudescence des affrontements armés à Bangui et le long des routes d’approvisionnement. Ces zones resteront en Crise (Phase 3 de l’IPC) même après les récoltes entre octobre et décembre 2015.

    • Dans les pays affectés par Ebola, la sécurité alimentaire s’est également améliorée en septembre. Toutefois, le faible pouvoir d’achat des ménages maintient l’insécurité alimentaire de niveau Stress (Phase 2 de l’IPC) ou Crise (Phase 3 de l’IPC) dans certaines zones. Avec les récoltes, la Guinée et le Liberia basculeront en insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) d’octobre à décembre. Le Stress (Phase 2 de l’IPC) va cependant subsister en Sierra Leone.

      Pour plus de détail, voir les Perspectives sur la sécurité alimentaire de juillet à décembre 2015.

    Figures

    Figure 1

    Source:

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top