Skip to main content

Insécurité alimentaire élevée dans les zones de conflits et dans certaines zones pastorales

  • Mise à jour des messages clés
  • Afrique de l'Ouest
  • Janvier 2016
Insécurité alimentaire élevée dans les zones de conflits et dans certaines zones pastorales

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • L'approvisionnement alimentaire et la disponibilité sont satisfaisants dans tous les bassins commerciaux de la région grâce aux bonnes récoltes pluviales de 2015 et aux récoltes de cultures de contre saison en cours. Toutefois, dans certaines régions du Tchad et dans les zones de conflits autour Lac Tchad, la disponibilité céréalière est toujours inférieure à la moyenne en raison des déficits de production enregistré en 2015 et des récoltes attendues également inférieures à la moyenne pour la contre saison en cours. 

    • L’offre, la demande et les stocks sur les marchés sont à des niveaux moyens ce qui rend les prix stables et conformes aux tendances saisonnières, exceptés au Ghana où ils seront supérieurs à la moyenne à cause des déficits de production et de la dépréciation de la monnaie locale. Toutefois, les achats habituels commerçants, institutionnels et pour l’alimentation animale peuvent augmenter la pression de la demande et pousser les prix à la hausse en avril/mai, comme en année normale. Ces hausses qui resteront dans la moyenne, ne constitueront pas une source de préoccupation pour l’accès alimentaire pour la plupart des ménages même pauvres.

    • La consommation alimentaire continue de s’améliorer et de se diversifier pour la majorité des ménages au regard des stocks disponibles, des récoltes de produits frais de contre saison et de la mise en œuvre des stratégies habituelles de moyens d’existence. Par conséquent, l’insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) continue à être la plus répandue. Cette situation générale pourra se maintenir jusqu’en fin mars 2016. 

    • Dans les zones pastorales et agropastorales contiguës du Tchad et du Niger, l’état d’embonpoint des animaux se dégradera localement dans les mois prochains suite à une insuffisance des pâturages. Par contre au Mali, les conditions pastorales et commerciales sont moyennes mais la taille réduite des troupeaux ne permet pas aux ménages pauvres d’acquérir les revenus comme d’habitude dans les régions de Tombouctou et de Gao. L’insécurité alimentaire de type Stress (Phase 2 de l’IPC) se répand localement dans toutes ces zones entre janvier et mars 2016.

    • Au nord-est du Nigeria et dans les régions voisines autour du Lac Tchad, l’insurrection Boko Haram perturbe encore les marchés et le commerce transfrontalier, tout en réduisant les activités et l’accès alimentaire malgré les récoltes en cours. L’insécurité alimentaire du niveau Crise (Phase 3 de l’IPC) ou Stress (Phase 2 de l’IPC) persistera et continuera jusqu’en mars 2016 du fait des revenus et productions inférieurs à la moyenne et du mauvais fonctionnement des marchés. Il en est de même en République Centrafricaine malgré la tenue des élections en fin décembre.

    • En Guinée, Sierra Leone et Liberia, Ebola tend vers sa fin mais avec souvent des cas sporadiques comme ce fut tout récemment en Sierra Leone. Ces apparitions sont sans effets importants sur la sécurité alimentaire. Avec les nouvelles récoltes et la normalisation des activités économiques, une insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) se maintient excepté en Sierra Leone où le Stress (Phase 2 de l’IPC) subsistera localement vu le pouvoir d’achat encore insuffisant pour permettre les dépenses de base non alimentaires des ménages.

      These key messages are being translated to English.

    Figures

    Figure 1

    Source:

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top