Areas of Highest Concern

Motif de préoccupation

Dans le Tigré, le conflit a entraîné le déplacement de près de 2 millions de personnes et a considérablement perturbé le commerce, l'accès humanitaire et les moyens de subsistance de millions de personnes, dont la capacité d'adaptation est très limitée.

Current Observations

À la mi-août, les stocks d'aide alimentaire humanitaire étaient épuisés, et à ce jour peu de convois d'aide sont arrivés dans le Tigré, ce qui n'est trop significatif par rapport au niveau des besoins.

Motif de préoccupation

Les conflits localisés continuent de perturber les moyens de subsistance, le commerce et l'accès humanitaire. La perte des moyens de subsistance due au conflit et aux inondations a réduit les sources de revenus et d’alimentation des ménages et érodé leur capacité d'adaptation. Les mauvaises conditions macroéconomiques limitent l'accès des ménages aux marchés.

Current Observations

Le conflit au sein du SPLM/A-IO menace les vies et les moyens d'exixtence dans le Haut-Nil, le nord de Jonglei et certaines parties de l'Équatoria occidental. Au niveau national, plus de 184 800 personnes ont été touchées par les inondations saisonnières au 31 août.

Motif de préoccupation

Un conflit prolongé a gravement perturbé les moyens de subsistance et réduit les revenus. Les prix des denrées alimentaires restent élevés et l'accès à la nourriture est inadéquat pour de nombreux ménages. Actuellement, plus que 17 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire humanitaire.

Current Observations

Les combats ont repris à Marib début septembre, entraînant le déplacement de milliers de personnes. Pendant ce temps, le pouvoir d'achat des ménages et la fourniture de services publics continuent de se détériorer rapidement dans les zones contrôlées par le gouvernement internationalement reconnu.

Motif de préoccupation

Le conflit a atteint des niveaux très élevés en 2021 dans les États du nord-est, du nord-ouest et du centre. Cela entraîne le déplacement des ménages et limite l'accès aux moyens d’exixtence et, dans le nord-est, l'accès humanitaire. Les mauvaises conditions macroéconomiques limitent le pouvoir d'achat des ménages pauvres.

Current Observations

Dans le nord-est, le conflit continue ; cependant, une légère baisse a été observée entre juin et août en raison de la saison maigre en cours et des rapports selon lesquelles certains membres de Boko Haram/L'État islamique en Afrique de l'Ouest (EIAO) se sont rendus aux troupes nigérianes.

Other Areas of Concern

Motif de préoccupation

Les prévisions pour la saison des pluies 2021/22 sont suivies de près, étant donné les inquiétudes concernant un éventuel démarrage tardif, qui aurait des effets négatifs sur les opportunités de travail agricole, la production et les prix en 2022.

Current Observations

Les précipitations de 2021/22 seront probablement proches de la moyenne. Cependant, les stocks de semences et de boutures seront insuffisants pour la prochaine campagne agricole.

Motif de préoccupation

Les précipitations inférieures à la moyenne dans la Corne orientale à la fin de 2020 et au début de 2021 ont abouti à une sécheresse plurisaisonnière, entraînant d'importantes pertes de récolte et de production animale. Une prévision à long terme d'une troisième saison inférieure à la moyenne à la fin de 2021 augmente la probabilité d'impacts sévères sur la disponibilité et l'accès à la nourriture.

Current Observations

Les autorités kenyanes ont lancé une alerte à la sécheresse dans 12 districts de l'est et du nord du Kenya. Des pénuries de pâturages et d'eau sont également signalées dans certaines parties du sud, du centre et du nord-est de la Somalie.

Motif de préoccupation

La détérioration de la situation sécuritaire perturbe l'accès des ménages à leurs moyens d’existence et aux marchés. On compte plus de 3 000 000 de déplacés dans toute la région. Plus, de 1,8 million de personnes sont déplacées dans toute la région.

Current Observations

Au lieu d’une trêve généralement observé pendant la saison des pluies, le deuxième trimestre de 2021 a vu plus d'incidents de sécurité dans le nord et l'est du Burkina Faso qu'au cours des quatre mois précédents et de la même période en 2020.

Areas of Highest Concern

Pays ou région Motif de préoccupation Observations courantes
Ethiopie

Dans le Tigré, le conflit a entraîné le déplacement de près de 2 millions de personnes et a considérablement perturbé le commerce, l'accès humanitaire et les moyens de subsistance de millions de personnes, dont la capacité d'adaptation est très limitée.

À la mi-août, les stocks d'aide alimentaire humanitaire étaient épuisés, et à ce jour peu de convois d'aide sont arrivés dans le Tigré, ce qui n'est trop significatif par rapport au niveau des besoins.

Sud Soudan

Les conflits localisés continuent de perturber les moyens de subsistance, le commerce et l'accès humanitaire. La perte des moyens de subsistance due au conflit et aux inondations a réduit les sources de revenus et d’alimentation des ménages et érodé leur capacité d'adaptation. Les mauvaises conditions macroéconomiques limitent l'accès des ménages aux marchés.

Le conflit au sein du SPLM/A-IO menace les vies et les moyens d'exixtence dans le Haut-Nil, le nord de Jonglei et certaines parties de l'Équatoria occidental. Au niveau national, plus de 184 800 personnes ont été touchées par les inondations saisonnières au 31 août.

Yémen

Un conflit prolongé a gravement perturbé les moyens de subsistance et réduit les revenus. Les prix des denrées alimentaires restent élevés et l'accès à la nourriture est inadéquat pour de nombreux ménages. Actuellement, plus que 17 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire humanitaire.

Les combats ont repris à Marib début septembre, entraînant le déplacement de milliers de personnes. Pendant ce temps, le pouvoir d'achat des ménages et la fourniture de services publics continuent de se détériorer rapidement dans les zones contrôlées par le gouvernement internationalement reconnu.

Nigéria

Le conflit a atteint des niveaux très élevés en 2021 dans les États du nord-est, du nord-ouest et du centre. Cela entraîne le déplacement des ménages et limite l'accès aux moyens d’exixtence et, dans le nord-est, l'accès humanitaire. Les mauvaises conditions macroéconomiques limitent le pouvoir d'achat des ménages pauvres.

Dans le nord-est, le conflit continue ; cependant, une légère baisse a été observée entre juin et août en raison de la saison maigre en cours et des rapports selon lesquelles certains membres de Boko Haram/L'État islamique en Afrique de l'Ouest (EIAO) se sont rendus aux troupes nigérianes.

Other Areas of Concern

Pays ou région Motif de préoccupation Observations courantes
sud de Madagascar

Les prévisions pour la saison des pluies 2021/22 sont suivies de près, étant donné les inquiétudes concernant un éventuel démarrage tardif, qui aurait des effets négatifs sur les opportunités de travail agricole, la production et les prix en 2022.

Les précipitations de 2021/22 seront probablement proches de la moyenne. Cependant, les stocks de semences et de boutures seront insuffisants pour la prochaine campagne agricole.

Corne de l'Afrique

Les précipitations inférieures à la moyenne dans la Corne orientale à la fin de 2020 et au début de 2021 ont abouti à une sécheresse plurisaisonnière, entraînant d'importantes pertes de récolte et de production animale. Une prévision à long terme d'une troisième saison inférieure à la moyenne à la fin de 2021 augmente la probabilité d'impacts sévères sur la disponibilité et l'accès à la nourriture.

Les autorités kenyanes ont lancé une alerte à la sécheresse dans 12 districts de l'est et du nord du Kenya. Des pénuries de pâturages et d'eau sont également signalées dans certaines parties du sud, du centre et du nord-est de la Somalie.

Zones frontalières du Burkina Faso, du Niger et du Mali

La détérioration de la situation sécuritaire perturbe l'accès des ménages à leurs moyens d’existence et aux marchés. On compte plus de 3 000 000 de déplacés dans toute la région. Plus, de 1,8 million de personnes sont déplacées dans toute la région.

Au lieu d’une trêve généralement observé pendant la saison des pluies, le deuxième trimestre de 2021 a vu plus d'incidents de sécurité dans le nord et l'est du Burkina Faso qu'au cours des quatre mois précédents et de la même période en 2020.

.

/sites/default/files/styles/large/public/uploads/Peak_Needs_January2021.png?itok=FCUFY5Oz

FEWS NET Data Center link

Scenario development video

Nos partenaires

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo