FEWS NET is monitoring the multiple impacts of the COVID-19 pandemic on acute food insecurity in the countries where we operate and will incorporate this analysis into our ongoing reporting.


Areas of Highest Concern

Motif de préoccupation

Les événements de conflit ont diminué, mais affectent périodiquement le commerce, l'accès humanitaire et les moyens de subsistance. La perte des moyens de subsistance pendant le conflit a réduit les sources de nourriture et de revenus des ménages et érodé la capacité de survie. De très mauvaises conditions macroéconomiques entravent l'accès des ménages aux marchés.

Current Observations

Un risque de famine (Phase 5 de l'IPC) persiste pendant la période de récolte de 2020 en raison de chocs multiples cumulés. Une partie du Jonglei reste particulièrement préoccupante.

Motif de préoccupation

Un conflit prolongé a gravement perturbé les moyens de subsistance et réduit les revenus. Les prix des denrées alimentaires restent élevés et l'accès à la nourriture est inadéquat pour de nombreux ménages. Actuellement, plus que 17 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire humanitaire.

Current Observations

Malgré l'appréciation de la devise à Aden à la fin du mois de décembre 2020, une nouvelle dépréciation et une hausse des prix des denrées alimentaires sont attendues dans les mois à venir compte tenu de la persistance des faibles recettes publiques et des pénuries de devises.

Motif de préoccupation

Les attaques de Boko Haram se poursuivent dans le nord-est, et le conflit en cours limitera probablement considérablement les superficies cultivées pendant la campagne principale de 2019. Plus de 2 millions de personnes sont actuellement déplacées en interne du pays.

Current Observations

Les activités commerciales transfrontalières devraient s'intensifier dans les mois à venir après l'ouverture des frontières terrestres; cependant, les conditions macroéconomiques fragiles continueront probablement à influer sur les flux commerciaux.

Other Areas of Concern

Motif de préoccupation

Les conflits en cours dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, de l’Ituri et du Tanganyika ont provoqué des déplacements continus et affecté la capacité des ménages à réaliser les activités typiques de leurs moyens d’existence.

Current Observations

La mission de maintien de la paix de l'ONU MONUSCO a été prolongée d'un an jusqu'en décembre 2021 après une résolution du Conseil de sécurité.

Motif de préoccupation

En novembre, la forte recrudescence du conflit au Tigray en raison des tensions entre les gouvernements nationaux et régionaux a entraîné une interruption de l'accès aux principales sources de revenus et de nourriture, telles que la migration de main-d'œuvre et les ventes de bétail.

Current Observations

Début décembre, les prix des denrées alimentaires ont été multipliés par deux ou par trois par rapport aux niveaux d'avant le conflit; cependant, avec la fin de l'offensive militaire, l'activité économique reprend lentement et les prix des denrées alimentaires ont légèrement baissé, tout en restant nettement au-dessus des niveaux d'avant le conflit.

Motif de préoccupation

La crise macroéconomique en cours, qui est due à la persistance de faibles réserves de devises et à une accentuation de la pénurie en dollars américains, associée à une forte demande d'importations de produits essentiels alimentaires et non alimentaires, est à l'origine de la détérioration rapide de la livre soudanaise.

Current Observations

Début décembre, les prix des denrées alimentaires et des transports ont continué d'augmenter. Les prix du sorgho et du mil étaient environ trois fois plus élevés que l'an dernier et sept fois supérieurs à la moyenne quinquennale.

Motif de préoccupation

La détérioration de la situation sécuritaire perturbe l'accès des ménages à leurs moyens d’existence et aux marchés. On compte plus de 3 000 000 de déplacés dans toute la région.

Current Observations

L'État Islamique au Grand Sahara (EIGS) est désormais considéré comme le groupe le plus répandu parmi les organisations extrémistes violentes du Liptako-Gourma. En 2020, 524 événements violents dans la région étaient liés à l’EIGS, soit plus du double du chiffre de 2019.

Areas of Highest Concern

Pays ou région Motif de préoccupation Observations courantes
Sud Soudan

Les événements de conflit ont diminué, mais affectent périodiquement le commerce, l'accès humanitaire et les moyens de subsistance. La perte des moyens de subsistance pendant le conflit a réduit les sources de nourriture et de revenus des ménages et érodé la capacité de survie. De très mauvaises conditions macroéconomiques entravent l'accès des ménages aux marchés.

Un risque de famine (Phase 5 de l'IPC) persiste pendant la période de récolte de 2020 en raison de chocs multiples cumulés. Une partie du Jonglei reste particulièrement préoccupante.

Yémen

Un conflit prolongé a gravement perturbé les moyens de subsistance et réduit les revenus. Les prix des denrées alimentaires restent élevés et l'accès à la nourriture est inadéquat pour de nombreux ménages. Actuellement, plus que 17 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire humanitaire.

Malgré l'appréciation de la devise à Aden à la fin du mois de décembre 2020, une nouvelle dépréciation et une hausse des prix des denrées alimentaires sont attendues dans les mois à venir compte tenu de la persistance des faibles recettes publiques et des pénuries de devises.

Nigéria

Les attaques de Boko Haram se poursuivent dans le nord-est, et le conflit en cours limitera probablement considérablement les superficies cultivées pendant la campagne principale de 2019. Plus de 2 millions de personnes sont actuellement déplacées en interne du pays.

Les activités commerciales transfrontalières devraient s'intensifier dans les mois à venir après l'ouverture des frontières terrestres; cependant, les conditions macroéconomiques fragiles continueront probablement à influer sur les flux commerciaux.

Other Areas of Concern

Pays ou région Motif de préoccupation Observations courantes
RDC

Les conflits en cours dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, de l’Ituri et du Tanganyika ont provoqué des déplacements continus et affecté la capacité des ménages à réaliser les activités typiques de leurs moyens d’existence.

La mission de maintien de la paix de l'ONU MONUSCO a été prolongée d'un an jusqu'en décembre 2021 après une résolution du Conseil de sécurité.

Ethiopie

En novembre, la forte recrudescence du conflit au Tigray en raison des tensions entre les gouvernements nationaux et régionaux a entraîné une interruption de l'accès aux principales sources de revenus et de nourriture, telles que la migration de main-d'œuvre et les ventes de bétail.

Début décembre, les prix des denrées alimentaires ont été multipliés par deux ou par trois par rapport aux niveaux d'avant le conflit; cependant, avec la fin de l'offensive militaire, l'activité économique reprend lentement et les prix des denrées alimentaires ont légèrement baissé, tout en restant nettement au-dessus des niveaux d'avant le conflit.

Soudan

La crise macroéconomique en cours, qui est due à la persistance de faibles réserves de devises et à une accentuation de la pénurie en dollars américains, associée à une forte demande d'importations de produits essentiels alimentaires et non alimentaires, est à l'origine de la détérioration rapide de la livre soudanaise.

Début décembre, les prix des denrées alimentaires et des transports ont continué d'augmenter. Les prix du sorgho et du mil étaient environ trois fois plus élevés que l'an dernier et sept fois supérieurs à la moyenne quinquennale.

Zones frontalières du Burkina Faso, du Niger et du Mali

La détérioration de la situation sécuritaire perturbe l'accès des ménages à leurs moyens d’existence et aux marchés. On compte plus de 3 000 000 de déplacés dans toute la région.

L'État Islamique au Grand Sahara (EIGS) est désormais considéré comme le groupe le plus répandu parmi les organisations extrémistes violentes du Liptako-Gourma. En 2020, 524 événements violents dans la région étaient liés à l’EIGS, soit plus du double du chiffre de 2019.

.

FEWS NET Data Center link

Scenario development video

Nos partenaires

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo