Areas of Highest Concern

Motif de préoccupation

Le commerce, l’accès humanitaire et les moyens d’existence sont sévèrement perturbés par le conflit. Les mauvaises conditions macroéconomiques limitent l’accès au marché pour les ménages. 

Current Observations

Selon l'ONU, les récentes inondations ont touché plus de 900 000 personnes, principalement dans les zones agropastorales du Jonglei et du Haut-Nil.

Motif de préoccupation

Le conflit a provoqué une baisse des revenus tandis que les prix alimentaires demeurent élevés. L’accès alimentaire est inadéquat pour de nombreux ménages pauvres. 

Current Observations

L'escalade du conflit à Aden, Hajjah et Al Hudaydah depuis août a accru les contraintes d'accès. Les pénuries de carburant commencent à se manifester, ce qui devrait faire augmenter les prix des denrées alimentaires.

Motif de préoccupation

Les attaques de Boko Haram se poursuivent dans le nord-est, et le conflit en cours limitera probablement considérablement les superficies cultivées pendant la campagne principale de 2019. Plus de 2 millions de personnes sont actuellement déplacées en interne du pays.

Current Observations

Les dégâts causés par les fortes inondations survenues dans l'État d'Adamawa à la fin du mois d'octobre ont davantage réduit la production agricole dans une région déjà affectée par l’insécurité.

Other Areas of Concern

Motif de préoccupation

Les conflits continus dans la région de Kasaï et les provinces du Nord Kivu, du Sud Kivu, d’Ituri, et de Tanganyika ont provoqué des déplacements continus et limitent leurs accès aux activités de moyens d’existence. 

Current Observations

Le nombre de cas confirmés d'Ebola par semaine a chuté à sa plus faible valeur depuis la mi-janvier.

Motif de préoccupation

La saison des pluies 2018/19 a été l'une des pires enregistrées dans des régions du pays caractérisées par des conditions de sécheresse. De plus, les conditions macroéconomiques sont très volatiles et affectent l'accès alimentaire des ménages.

Current Observations

Les prix du carburant continuent à augmenter de façon hebdomadaire, ce qui entraîne une augmentation des coûts de transport de 100% entre juillet et septembre.

Motif de préoccupation

La saison des pluies longue (Gu) de 2019 présente pour l’heure des résultats nettement en-dessous de la moyenne, suivant une saison des pluies courte (Deyr) 2018-2019 également en-dessous de la moyenne. Dans plusieurs zones, les ménages se remettent encore des effets de la sécheresse de 2016-2017. 

Current Observations

La partie orientale de la Corne a reçu des précipitations exceptionnellement fortes au cours des deux premières semaines d'octobre. Les précipitations totales sont de 100 à 300 mm supérieures à la moyenne dans de nombreuses régions.

Motif de préoccupation

Les pluies mal reparties et les conditions de sécheresse mèneront à des pertes de production lors de la récolte pour les petits producteurs dans certains endroits de Malawi, Mozambique, Madagascar et Zimbabwe. 

Current Observations

Le début de la saison 2019/2020 dans la plupart de la région est irrégulier, avec un démarrage tardif au Lesotho et dans certaines parties du centre du Mozambique et de Madagascar.

Motif de préoccupation

L’impact des cyclones tropicaux Desmond, Idai et Kenneth a conduit à des fatalités, déplacements et destruction. Par ailleurs, la saison des pluies donne de faibles résultats dans les aires plus au sud. 

Current Observations

A cause d’une offre de grain de maïs nationale inférieure à la moyenne, les prix en septembre étaient supérieurs de plus de 63 % et 45 % aux prix de l’an dernier et à la moyenne quinquennale, respectivement. Les prix du maïs en grain devraient continuer à augmenter jusqu'au début de 2020.

Motif de préoccupation

La détérioration de la sécurité perturbe l'accès des ménages aux moyens de subsistance et aux marchés. Au moins 630 000 personnes sont déplacées dans toute la région.

Current Observations

Le Burkina Faso a connu une augmentation de plus de 500% du nombre de personnes déplacées internes depuis le début de 2019, avec près de 500 000 personnes déplacées enregistrées à la mi-octobre.

Areas of Highest Concern

Pays ou région Motif de préoccupation Observations courantes
Sud Soudan

Le commerce, l’accès humanitaire et les moyens d’existence sont sévèrement perturbés par le conflit. Les mauvaises conditions macroéconomiques limitent l’accès au marché pour les ménages. 

Selon l'ONU, les récentes inondations ont touché plus de 900 000 personnes, principalement dans les zones agropastorales du Jonglei et du Haut-Nil.

Yémen

Le conflit a provoqué une baisse des revenus tandis que les prix alimentaires demeurent élevés. L’accès alimentaire est inadéquat pour de nombreux ménages pauvres. 

L'escalade du conflit à Aden, Hajjah et Al Hudaydah depuis août a accru les contraintes d'accès. Les pénuries de carburant commencent à se manifester, ce qui devrait faire augmenter les prix des denrées alimentaires.

Nigéria

Les attaques de Boko Haram se poursuivent dans le nord-est, et le conflit en cours limitera probablement considérablement les superficies cultivées pendant la campagne principale de 2019. Plus de 2 millions de personnes sont actuellement déplacées en interne du pays.

Les dégâts causés par les fortes inondations survenues dans l'État d'Adamawa à la fin du mois d'octobre ont davantage réduit la production agricole dans une région déjà affectée par l’insécurité.

Other Areas of Concern

Pays ou région Motif de préoccupation Observations courantes
RDC

Les conflits continus dans la région de Kasaï et les provinces du Nord Kivu, du Sud Kivu, d’Ituri, et de Tanganyika ont provoqué des déplacements continus et limitent leurs accès aux activités de moyens d’existence. 

Le nombre de cas confirmés d'Ebola par semaine a chuté à sa plus faible valeur depuis la mi-janvier.

Zimbabwe

La saison des pluies 2018/19 a été l'une des pires enregistrées dans des régions du pays caractérisées par des conditions de sécheresse. De plus, les conditions macroéconomiques sont très volatiles et affectent l'accès alimentaire des ménages.

Les prix du carburant continuent à augmenter de façon hebdomadaire, ce qui entraîne une augmentation des coûts de transport de 100% entre juillet et septembre.

Corne de l'Afrique

La saison des pluies longue (Gu) de 2019 présente pour l’heure des résultats nettement en-dessous de la moyenne, suivant une saison des pluies courte (Deyr) 2018-2019 également en-dessous de la moyenne. Dans plusieurs zones, les ménages se remettent encore des effets de la sécheresse de 2016-2017. 

La partie orientale de la Corne a reçu des précipitations exceptionnellement fortes au cours des deux premières semaines d'octobre. Les précipitations totales sont de 100 à 300 mm supérieures à la moyenne dans de nombreuses régions.

Afrique australe

Les pluies mal reparties et les conditions de sécheresse mèneront à des pertes de production lors de la récolte pour les petits producteurs dans certains endroits de Malawi, Mozambique, Madagascar et Zimbabwe. 

Le début de la saison 2019/2020 dans la plupart de la région est irrégulier, avec un démarrage tardif au Lesotho et dans certaines parties du centre du Mozambique et de Madagascar.

Mozambique

L’impact des cyclones tropicaux Desmond, Idai et Kenneth a conduit à des fatalités, déplacements et destruction. Par ailleurs, la saison des pluies donne de faibles résultats dans les aires plus au sud. 

A cause d’une offre de grain de maïs nationale inférieure à la moyenne, les prix en septembre étaient supérieurs de plus de 63 % et 45 % aux prix de l’an dernier et à la moyenne quinquennale, respectivement. Les prix du maïs en grain devraient continuer à augmenter jusqu'au début de 2020.

Liptako-Gourma

La détérioration de la sécurité perturbe l'accès des ménages aux moyens de subsistance et aux marchés. Au moins 630 000 personnes sont déplacées dans toute la région.

Le Burkina Faso a connu une augmentation de plus de 500% du nombre de personnes déplacées internes depuis le début de 2019, avec près de 500 000 personnes déplacées enregistrées à la mi-octobre.

.

Peak needs 2018

FEWS NET Data Center link

Scenario development video

Nos partenaires

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo