Areas of Highest Concern

Motif de préoccupation

Depuis novembre 2020, le conflit et l'insécurité dans le nord de l'Éthiopie ont provoqué des déplacements à grande échelle, perturbé de manière significative l'engagement des ménages pauvres dans les activités de subsistance et limité l'accès humanitaire, avec les impacts étant les plus marqués au Tigré.

Current Observations

Según OCHA, alors qu'un troisième convoi est arrivé au Tigré fin avril, grâce à une certaine amélioration de l'accès humanitaire, les ressources disponibles sont minimes par rapport à l'ampleur des besoins.

Motif de préoccupation

Une troisième saison consécutive de précipitations inférieures à la moyenne à la fin de 2021 a entraîné d'importantes pertes de récoltes et de bétail, ainsi que des pénuries d'eau et une forte hausse des prix des denrées alimentaires de base. Une prévision d'une quatrième saison inférieure à la moyenne au début de 2022 augmente la probabilité d'impacts graves sur la disponibilité et l'accès à la nourriture.

Current Observations

Fin avril, les pluies de la longue saison pluvieuse appelée gu étaient inférieures de 40 à 70 % à la moyenne dans de nombreuses régions de la Corne. Dans les zones touchées par la sécheresse, les admissions de cas de malnutrition aiguë sont de 15 à 50 % plus élevées que l'année dernière.

Motif de préoccupation

Les conflits politiques et intercommunautaires continuent de perturber les moyens d’existence, le commerce et l'accès humanitaire. Les inondations récurrentes et importantes depuis 2019 ont encore érodé les sources en nourriture et les revenus des ménages. Les mauvaises conditions macroéconomiques exacerbent également le faible accès à la nourriture.

Current Observations

Des affrontements sporadiques entre groupes armés, des attaques contre des civils et une insécurité généralisée aggravent la gravité de l'insécurité alimentaire dans certaines parties d'Unity, Jonglei, Warrap, Upper Nile et Équatoria.

Other Areas of Concern

Motif de préoccupation

Les multiples cyclones et tempêtes tropicale qui ont frappe l’ile ont cause des dégâts aux cultures et aux infrastructures. Pendant ce temps, les conditions de sècheresse sévère se poursuivent, en particulier dans le sud-ouest. 

Current Observations

L'arrivée tardive des pluies a entraîné des retards dans les semis qui prolongent désormais la période de soudure annuelle, en particulier dans le sud-ouest. Les dommages causés aux cultures par les tempêtes sont encore en cours d'évaluation.

Motif de préoccupation

Le confit prolonge à gravement perturbe les moyens d’existence et réduit les revenus. Les prix des denrées alimentaires restent nettement supérieurs à la moyenne et l’accès a la nourriture est insuffisant pour de nombreux ménages. Actuellement, plus de 17 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire humanitaire.

Current Observations

Le conflit s'est réduit pendant un cessez-le-feu de deux mois, bien que le conflit terrestre se poursuive. Dans les zones contrôlées par les autorités basées à Sanaa, l'approvisionnement et les prix du carburant se sont considérablement améliorés.

Motif de préoccupation

La détérioration de la situation sécuritaire perturbe l'accès des ménages aux moyens d'exixtence et aux marchés. Plus de 1,8 million de personnes sont déplacées dans la région.

Current Observations

Les prix des denrées alimentaires de base restent anormalement élevés dans la région. Au Burkina Faso, les prix des aliments de base ont atteint des niveaux record sur de nombreux marchés, les prix du maïs, du millet et du sorgho atteignant environ 60% au-dessus de la moyenne.   

Motif de préoccupation

Bien que le conflit ait quelque peu diminué dans le nord-est, l'inquiétude reste forte car des années d'insécurité ont érodé les moyens d'existence. Les conflits dans le nord-ouest et le centre-nord sont importants, ce qui entraîne de nouveaux déplacements. Les mauvaises conditions macroéconomiques limitent le pouvoir d'achat des ménages pauvres.

Current Observations

Les coûts de transport élevés, entraînés par les pénuries de carburant et les augmentations de prix qui en résultent, associés aux prix alimentaires mondiaux élevés liés à la crise ukrainienne, exercent une pression sur les prix des denrées alimentaires. Les prix des denrées alimentaires sont restés nettement supérieurs à la moyenne l'an dernier.

Areas of Highest Concern

Pays ou région Motif de préoccupation Observations courantes
Nord de l'Éthiopie

Depuis novembre 2020, le conflit et l'insécurité dans le nord de l'Éthiopie ont provoqué des déplacements à grande échelle, perturbé de manière significative l'engagement des ménages pauvres dans les activités de subsistance et limité l'accès humanitaire, avec les impacts étant les plus marqués au Tigré.

Según OCHA, alors qu'un troisième convoi est arrivé au Tigré fin avril, grâce à une certaine amélioration de l'accès humanitaire, les ressources disponibles sont minimes par rapport à l'ampleur des besoins.

Corne de l'Afrique

Une troisième saison consécutive de précipitations inférieures à la moyenne à la fin de 2021 a entraîné d'importantes pertes de récoltes et de bétail, ainsi que des pénuries d'eau et une forte hausse des prix des denrées alimentaires de base. Une prévision d'une quatrième saison inférieure à la moyenne au début de 2022 augmente la probabilité d'impacts graves sur la disponibilité et l'accès à la nourriture.

Fin avril, les pluies de la longue saison pluvieuse appelée gu étaient inférieures de 40 à 70 % à la moyenne dans de nombreuses régions de la Corne. Dans les zones touchées par la sécheresse, les admissions de cas de malnutrition aiguë sont de 15 à 50 % plus élevées que l'année dernière.

Sud Soudan

Les conflits politiques et intercommunautaires continuent de perturber les moyens d’existence, le commerce et l'accès humanitaire. Les inondations récurrentes et importantes depuis 2019 ont encore érodé les sources en nourriture et les revenus des ménages. Les mauvaises conditions macroéconomiques exacerbent également le faible accès à la nourriture.

Des affrontements sporadiques entre groupes armés, des attaques contre des civils et une insécurité généralisée aggravent la gravité de l'insécurité alimentaire dans certaines parties d'Unity, Jonglei, Warrap, Upper Nile et Équatoria.

Other Areas of Concern

Pays ou région Motif de préoccupation Observations courantes
sud de Madagascar

Les multiples cyclones et tempêtes tropicale qui ont frappe l’ile ont cause des dégâts aux cultures et aux infrastructures. Pendant ce temps, les conditions de sècheresse sévère se poursuivent, en particulier dans le sud-ouest. 

L'arrivée tardive des pluies a entraîné des retards dans les semis qui prolongent désormais la période de soudure annuelle, en particulier dans le sud-ouest. Les dommages causés aux cultures par les tempêtes sont encore en cours d'évaluation.

Yémen

Le confit prolonge à gravement perturbe les moyens d’existence et réduit les revenus. Les prix des denrées alimentaires restent nettement supérieurs à la moyenne et l’accès a la nourriture est insuffisant pour de nombreux ménages. Actuellement, plus de 17 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire humanitaire.

Le conflit s'est réduit pendant un cessez-le-feu de deux mois, bien que le conflit terrestre se poursuive. Dans les zones contrôlées par les autorités basées à Sanaa, l'approvisionnement et les prix du carburant se sont considérablement améliorés.

Zones frontalières du Burkina Faso, du Niger et du Mali

La détérioration de la situation sécuritaire perturbe l'accès des ménages aux moyens d'exixtence et aux marchés. Plus de 1,8 million de personnes sont déplacées dans la région.

Les prix des denrées alimentaires de base restent anormalement élevés dans la région. Au Burkina Faso, les prix des aliments de base ont atteint des niveaux record sur de nombreux marchés, les prix du maïs, du millet et du sorgho atteignant environ 60% au-dessus de la moyenne.   

Nigéria

Bien que le conflit ait quelque peu diminué dans le nord-est, l'inquiétude reste forte car des années d'insécurité ont érodé les moyens d'existence. Les conflits dans le nord-ouest et le centre-nord sont importants, ce qui entraîne de nouveaux déplacements. Les mauvaises conditions macroéconomiques limitent le pouvoir d'achat des ménages pauvres.

Les coûts de transport élevés, entraînés par les pénuries de carburant et les augmentations de prix qui en résultent, associés aux prix alimentaires mondiaux élevés liés à la crise ukrainienne, exercent une pression sur les prix des denrées alimentaires. Les prix des denrées alimentaires sont restés nettement supérieurs à la moyenne l'an dernier.

.

Peak Needs 2022

FEWS NET Data Center link

Scenario development video

Nos partenaires

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo