Food Security Outlook Update

Après un retard constaté dans l’installation, la saison progresse dans de conditions satisfaisantes

August 2019

August - September 2019

La plupart du pays est en Phase 1 sauf un bande de Phase 2 aux centre du pays et un zone de nord Tillabery en Phase 3 entre juin et septembre 2019.

October 2019 - January 2020

La plupart du pays est en Phase 1 sauf un zone de nord Tillabery en Phase 3 et un zone de Diffa en Phase 2! entre octobre 2019 et janvier 2020.

IPC v3.0 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Would likely be at least one phase worse without current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.

IPC v3.0 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Would likely be at least one phase worse without current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.

IPC v3.0 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3+: Crisis or higher
Would likely be at least one phase worse without
current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.
FEWS NET Remote Monitoring countries use a colored outline to represent the highest IPC classification in areas of concern.

IPC v3.0 Acute Food Insecurity Phase

Presence countries:
1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Remote monitoring
countries:
1: Minimal
2: Stressed
3+: Crisis or higher
Would likely be at least one phase worse without
current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET Remote Monitoring countries use a colored outline to represent the highest IPC classification in areas of concern.

Key Messages

  • Dans les régions de Diffa, Tillabéry et Tahoua, la crise sécuritaire continue de provoquer de nouveaux déplacements internes de et des perturbations des principales sources de nourriture et de revenu. Cette situation place les ménages pauvres de Diffa en Stress (Phase 2! de l’IPC) grâce à l’aide humanitaire et les ménages pauvres de Tillabéry Nord en Crise (Phase 3 de l’IPC).

  • Ailleurs, la campagne agricole a accusé un retard dans son installation mais les cultures en place progressent dans des conditions favorables en juillet-août. Cette situation s’ajoute aux bons niveaux de stocks des ménages et à la régularité des approvisionnements des marchés et maintient des résultats d’insécurité alimentaire aiguë Minimale (Phase 1 de l’IPC) qui se poursuivra jusqu’au moins janvier 2020.

  • Les marchés sont bien approvisionnés à la faveur d’une bonne circulation des céréales, sauf dans la région de Diffa et le nord des régions de Tillabéry et Tahoua où l’insécurité continue de perturber le fonctionnement des marchés. Les prix des céréales restent globalement stables ou inférieurs à ceux de l’année passée et se situent à un niveau proche de la moyenne saisonnière.

  • Les pâturages naturels sont insuffisants pour les animaux dans la zone pastorale à cause de l’installation tardive des précipitations. Cette situation prolonge la période de soudure et l’insécurité alimentaire aiguë de Stress (Phase 2 de l’IPC) chez les ménages pauvres. Cependant avec la régularité des pluies et l’émergence de la végétation ces résultats vont évoluer en insécurité alimentaire aiguë Minimale (Phase 1 de l’IPC) en septembre jusqu’en janvier 2020.

SITUATION ACTUELLE

La situation pluviométrique s’est améliorée depuis le mois de juillet après une période caractérisée par des séquences sèches enregistrées entre les mois de mai et juin 2019. Le cumul pluviométrique saisonnier globalement déficitaire en début août par rapport à la moyenne des dix dernières années traduit cette situation (Figure 1). Suite à cette installation des pluies, des retards de vingt à trente jours par rapport à la date moyenne sont observés dans la réalisation des semis, surtout dans les bandes nord de de la région de Zinder et dans les régions de Diffa, Tahoua et Tillabéry. Aussi, la situation des eaux des cultures indique un déficit hydrique dans la majorité de la zone agricole du pays (Figure 2).

Cependant, les bonnes conditions agro météorologiques dont bénéficient actuellement les cultures céréalières et de rente et qui peuvent continuer jusqu’en fin octobre/novembre (selon les dernières mises à jour des prévisions saisonnières) permettent de résorber le retard et espérer des perspectives de récoltes moyennes.

Sur le plan pastoral, la situation est globalement caractérisée par une reconstitution timide des pâturages et un faible niveau de remplissage des points d’eaux à cause des retards des pluies enregistrées dans la zone pastorale. Toutefois, l’alimentation complémentaire des animaux permet de maintenir les animaux un embonpoint acceptable.  La reprise de la production laitière et de la valeur marchande s’installe progressivement.

L’approvisionnement des marchés est régulier et satisfaisant grâce aux offres des commerçants et des institutions à travers les ventes à prix modérés. Les prix sont restés globalement stables et affichent des niveaux en juillet 2019 comparables à ceux de la période entre octobre et décembre 2018 et se situent dans la tendance moyenne de cette période. Toutefois, des hausses modérées par rapport la moyenne quinquennale pour le mil sont observées suite aux perturbations des flux du fait des attaques des groupes armes dans les régions de Diffa et Tillabéry.

La situation sécuritaire continue de se dégrader le long de la frontière avec le Nigeria, le Burkina Faso et le Mali et à l’intérieur des régions de Diffa, Tillabéry et Tahoua où l’on observe des déplacements de populations. Suite à la perte des moyens d’existence dans ces zones, ces personnes déplacées deviennent dépendantes de l’assistance alimentaire. A la faveur de l’existence d’un espace humanitaire sécurisé à Diffa, l’assistance alimentaire nécessaire parvient aux personnes déplacées. Cependant, dans la région de Tillabéry, les personnes déplacées ne reçoivent que rarement de l’aide alimentaire à cause des restrictions liées aux mesures sécuritaires qui limitent l’espace humanitaire. Elles vivent de la solidarité communautaire, dans les ménages d’accueil et gagnent des revenus souvent grâce à la vente de main d’œuvre, aux activités d’artisanat et les ventes de bois et de paille.

SUPPOSITION MIS À JOUR

Les hypothèses du scénario FEWS NET le plus probable pour la période de juin 2019 à janvier 2020 n’ont pas changé.

PERSPECTIVE ESTIMÉE JUSQ’À JANVIER 2020

Les pluies pourraient continuer jusqu’en novembre si les prévisions climatiques se confirment. Les semis réalisés à temps et ceux installés avec des légers retards peuvent bénéficier de conditions hydriques permettant de boucler convenablement les cycles végétatifs et donner des productions agricoles globalement moyennes qui vont permettent aux ménages de couvrir leurs besoins alimentaires sans assistance et sans recours aux stratégies négatives d’adaptation. Leur situation alimentaire sera en insécurité Minimale (Phase 1 de l’IPC) au moins jusqu’en janvier 2020. La même situation sera observée dans la zone pastorale ou les améliorations des conditions pastorales vont se généraliser et les ménages seront soumis à une insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) à partir de la mi-septembre et jusque fin janvier.

Les poches d’insécurité alimentaire en Stress (Phase 2 ! de l’IPC) persistante seront observées dans la région de Diffa grâce à l’assistance alimentaire dont vont bénéficier les personnes vulnérables au conflit. Des zones en situations de Crise (Phase 3 de l’IPC) en septembre 2019 et jusqu’en janvier 2020 seront observées dans le nord de la région de Tillabéry suite aux conditions sécuritaires défavorables aux activités de moyens d’existence et aux appuis humanitaires.

About this Update

This monthly report covers current conditions as well as changes to the projected outlook for food insecurity in this country. It updates FEWS NET’s quarterly Food Security Outlook. Learn more about our work here.

About FEWS NET

The Famine Early Warning Systems Network is a leading provider of early warning and analysis on food insecurity. Created by USAID in 1985 to help decision-makers plan for humanitarian crises, FEWS NET provides evidence-based analysis on some 28 countries. Implementing team members include NASA, NOAA, USDA, and USGS, along with Chemonics International Inc. and Kimetrica. Read more about our work.

USAID logoUSGS logoUSDA logo
NASA logoNOAA logoKimetrica logoChemonics logo