République centrafricaine

Pays à suivi à distance
Décembre 2018

IPC 2.0 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Would likely be at least one phase worse without current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.

IPC 2.0 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3+: Crisis or higher
Would likely be at least one phase worse without
current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.
FEWS NET Remote Monitoring countries use a colored outline to represent the highest IPC classification in areas of concern.

IPC 2.0 Acute Food Insecurity Phase

Presence countries:
1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Remote monitoring
countries:
1: Minimal
2: Stressed
3+: Crisis or higher
Would likely be at least one phase worse without
current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET Remote Monitoring countries use a colored outline to represent the highest IPC classification in areas of concern.

CIF 2.0 Fase de Insegurida d Alimentaria Aguda

1: Minimo
2: Acentuada
3: Crisis
4: Emergencia
5: Hambruna
Se estima que seria al menos una fase peor sin ayuda humanitaria actual o programada
La manera de clasificación que utiliza FEWS NET es compatible con la CIF. Un análisisque es compatible con la CIF sigue los protocolos fundamentales de CIF pero nonecesariamente refleja el consenso de los socios nacionales en materia de seguridad alimentaria.

CIF 2.0 Fase de Insegurida d Alimentaria Aguda

1: Minimo
2: Acentuada
3+: Crisis o peor
Se estima que seria al menos una fase
peor sin ayuda humanitaria actual o programada
La manera de clasificación que utiliza FEWS NET es compatible con la CIF. Un análisisque es compatible con la CIF sigue los protocolos fundamentales de CIF pero nonecesariamente refleja el consenso de los socios nacionales en materia de seguridad alimentaria.
Para los países de Monitoreo Remoto, FEWS NET utiliza un contorno de color en el mapa CIF que representa la clasificación más alta de CIF en las áreas de preocupación.

CIF 2.0 Fase de Insegurida d Alimentaria Aguda

Países presenciales:
1: Minimo
2: Acentuada
3: Crisis
4: Emergencia
5: Hambruna
Países de monitoreo remoto:
1: Minimo
2: Acentuada
3+: Crisis o peor
Se estima que seria al menos una fase
peor sin ayuda humanitaria actual o programada
Para los países de Monitoreo Remoto, FEWS NET utiliza un contorno de color en el mapa CIF que representa la clasificación más alta de CIF en las áreas de preocupación.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

CIF 2.0 Fase de Insegurança Alimentar Aguda Baseado

1: Minima
2: Stress
3: Crise
4: Emergência
5: Fome
Poderia ser pior sem a assistência humanitária em vigor ou programad
A maneira de classificação que utiliza FEWS NET é compatível com a CIF. A análise compatível com a CIF segue os protocolos fundamentais da CIF mas não necessariamente reflete o consenso dos parceirosnacionais com respeito a segurança alimentar.

CIF 2.0 Fase de Insegurança Alimentar Aguda Baseado

1: Minima
2: Stress
3+: Crise ou pior
Poderia ser pior sem a assistência
humanitária em vigor ou programad
A maneira de classificação que utiliza FEWS NET é compatível com a CIF. A análise compatível com a CIF segue os protocolos fundamentais da CIF mas não necessariamente reflete o consenso dos parceirosnacionais com respeito a segurança alimentar.
Para os países de Monitoreo Remoto, FEWS NET utiliza um contorno de cor no mapa CIF para representar a classificação mais alta da CIF nas áreas de preocupação.

CIF 2.0 Fase de Insegurança Alimentar Aguda Baseado

Países com presença:
1: Minima
2: Stress
3: Crise
4: Emergência
5: Fome
Países sem presença:
1: Minima
2: Stress
3+: Crise ou pior
Poderia ser pior sem a assistência
humanitária em vigor ou programad
Para os países de Monitoreo Remoto, FEWS NET utiliza um contorno de cor no mapa CIF para representar a classificação mais alta da CIF nas áreas de preocupação.

Décembre 2018 - Janvier 2019

Février - Mai 2019

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.
Messages clés
  • La violence contre les civils reste une préoccupation au dernier trimestre de 2018, qui a été marqué notamment par les attaques contre des personnes déplacées (PDIs) sur les sites de Batangafo et Alindao. L’aide alimentaire humanitaire demeure sous-financée et irrégulière. Compte tenu des déficits de consommation alimentaire existants pour les PDIs et les communautés hôtes dans les zones les plus vulnérables, sans accès fiable aux rations, les résultats de Crise (Phase 3 de l’IPC) ou pires sont attendus jusqu’en mai.

  • Avec les récoltes en cours, la disponibilité alimentaire et les revenus tirés de la vente des récoltes pour les ménages ne se trouvant pas dans les sites de PDIs sont élevés mais restent en dessous du niveau d’avant la crise. Les stocks des ménages devraient être épuisés d’ici mars, ce qui permettra de commencer tôt la période de soudure. De nombreux ménages continuent d’être affectés par les rackets et taxes illégales imposées par les groupes armés. En conséquence, un nombre croissant de ménages ne sont pas capables de faire face aux principales dépenses non alimentaires, notamment la santé et l’éducation, et sont en Stress (Phase 2 de l’IPC).

  • Dans les sites de forte concentration de PDIs (Alindao, Bambari, Bria, Kaga Bamdoro, Batangafo), la majorité des ménages ont un accès limité aux champs pour pratiquer l’agriculture et reste dépendante de l’assistance alimentaire humanitaire et des achats de nourriture. Compte tenu du début précoce de la période de soudure, les prix des produits alimentaires vont augmenter plus tôt que la normale. Plus de PDIs sur les sites et de populations hôtes devraient adopter des stratégies de crise en matière consommation et de moyens d’existence.

Zones Anomalies Actuelles Anomalies Projetées
Nationale
  • Le pays compte 547 814 personnes déplacées internes (PDIs), 309 826 retournés internes et 107 724 retournés des pays voisins (OIM/DTM, octobre 2018). Les préfectures de Mbomou, de Bangui, de Basse-Kotto et de Nana-Gribizi concentrent le plus de PDIs.
  • Le Conseil de sécurité des Nations Unies a renouvelé le mandat de la MINUSCA jusqu'au 19 novembre 2019. La résolution des Nations Unies donne la priorité à l'appui à la paix, à la transparence des processus électoraux, au soutien aux Forces armées centrafricaines (FACA), au désarmement, démobilisation, et réintégration, et à la promotion des droits de l'homme, la justice et la primauté du droit.
 
  • Les affrontements entre groupes armés, les attaques contre des sites de PDIs et d'autres civils par des groupes armés, les conflits intercommunautaires, les attaques contre des acteurs humanitaires, le racket, le vol et les barrages généralisés le long des routes principales se poursuivent. Les incidents sont plus fréquents dans les préfectures de Nana-Gribizi, Ouaka, Ouham et Haute-Kotto.
  • Les incidents de sécurité subsisteront en raison de la fragmentation des groupes armés. De même, les affrontements entre groupes armés et des risques de conflits intercommunautaires vont continuer à entrainer des déplacements de populations.
 
  • Bien que la situation en matière de sécurité soit volatile, la stabilité relative dans certaines parties de la RCA a entraîné plus de retours (172 206) que de nouveaux déplacements (115 422) entre janvier et septembre 2018. Cependant, le taux de retour a diminué au troisième trimestre (11 300 en moyenne par mois) par rapport au trimestre précédent (21 400 en moyenne par mois).
  • En raison de récoltes inférieures à la moyenne, la saison de soudure commencera tôt, de mars à septembre dans le nord et de mars à juin ailleurs. Les conflits armés continueront de restreindre l'accès des ménages à leurs champs.
   
  • Bien que les PDI sur les sites restent une priorité pour l'aide alimentaire humanitaire planifiée, l'assistance est nettement sous-financée. Dans ces conditions, les distributions seront probablement incohérentes et peu susceptibles d’atténuer les écarts de consommation alimentaire.

 

Moyens d’existence

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo